Maison Arobar

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Maison Arobar
Présentation
Type de faction Maison dunmeri
Siège Ald'ruhn
Politique
Faction mère Grande Maison Rédoran
Alliance Athyn Saréthi
Opposition Grande Maison Telvanni

La Maison Arobar est une maison dunmeri noble, membre de la Grande Maison Rédoran.

Bien qu'officiellement responsable de la Faille du Nord, une partie de la région de la Faille de l'Ouest, elle vit comme presque toutes les Maisons membres du conseil au quartier des manoirs d'Ald'ruhn[1].

Histoire

Depuis au moins 3E 426, la Maison Arobar est membre du conseil de la Grande Maison[2].

En 3E 427 cependant, la famille est en crise. Son dirigeant, Minerve Arobar, prend des décisions surprenantes, qui va à l'encontre des intérêts de la Grande Maison[3]. Il s'avère que la Grande Maison Telvanni retient une de ses filles en otage afin de le manipuler. Si celle-ci est finalement libérée cette année-là, de nouvelles pressions touchent la famille. La Guilde des Voleurs est en effet recrutée pour trouver un moyen de pression sur la seconde fille du conseiller, dont la vie dissolue n'est un secret pour personne[4], et ainsi manipuler son père.

L’une de nos clientes cherche le moyen de faire pression sur la famille Arobar. Apparemment, Gandosa Arobar possède un exemplaire de ce livre mis à l’index par le Temple.— Aengoth le Joaillier, 3E 427

En parallèle, une membre de la Maison est une contrebandière dont l'équipe fait des affaires avec la Sixième Maison.

On ignore ce que devient la Maison suite aux événements de la Crise d'Oblivion[5] et de l'Année Rouge.

Membres connus

à la deuxième ère

  • Galar Arobar, mineur de Gnisis en 2E 583 ;
  • Jubésil Arobar, un mage en visite à Vendeaume en 2E 582 ;
  • Sirara Arobar, une réfugiée au monastère de Muth Gnaar au cours du Fléau de Llodos ;
  • Tarania Arobar, une étudiante de Shad Astula en 2E 582 ;
  • Telvon Arobar, un commerçant itinérant dont l'échoppe se trouve au pied de la forteresse de Tal'Deic en 2E 582 ;

à la troisième ère

  • Gandosa Arobar, la fille du conseiller Minerve Arobar. Bien que noble, elle a une influence négligeable au sein de la Grande Maison, puisqu'elle n'y a que le rang de laquais. Elle mène une vie dissolue, ce qui représente un point faible pour sa famille : elle possède en effet un exemplaire du rare Livre de chevet de Boéthia, un livre mis à l'index par le Temple et est également dépendante au skouma ;
  • Minerve Arobar, un croisé seigneur de la Faille du nord et conseiller de la Grande Maison. Ami d'Athyn Saréthi (et certainement d'Aréthan Mandas), il est un homme droit et un fervent croyant ;
  • Nartise Arobar, autre fille de Minerve. Elle est capturée par le sorcier telvanni Néloth afin de faire pression sur son père. Elle n'est libérée qu'en 3E 427 par le futur Hortator de la Maison[4]
  • Ulvéna Arobar, une voleuse membre d'une bande de hors-la-loi composée exclusivement de femmes, qui occupe en 3E 427 la caverne de Punsabanit, au sud-est de Dagon Fel, dans l'archipel des Shéogorad. Sous les ordres de leur chef Kirginia, une contrebandière notoire à Dagon Fel, la bande dresse des chiens de Nix, en plus de travailler avec la Sixième Maison et de diffuser leurs statues de cendres[4]

Artefacts

La Maison possède un talisman, l'Amulette des Arobar, doté d'un puissant enchantement protégeant son porteur des flammes.

Notes et références