Bataille de la Baie de Hunding

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de la Baie de Hunding
Description de l'image  histredguard.png.
Informations générales
Date 2E 862 - 2E 864
Lieu Stros M'Kai
Casus Belli Invasion de Martelfell par l'Empire
Issue Intégration de Martelfell à l'Empire
Belligérants
Couronnes
Ligue des Infatigables
Empire
Aïeux
Commandants
A'tor
Iszara
Cyrus
Amiel Richton
Tiber Septim

La bataille de la Baie de Hunding se déroula en 2E 862 dans le port de Stros M'Kai.

La Bataille de la Baie de Hunding

Alors que l'Empire de Tiber Septim tentait de conquérir tout Tamriel, il affronta des résistances de tous les cotés, mais nul ne s'opposait avec le même acharnement que le royaume de Martelfell, berceau ancestral des Rougegardes[1].

En 2E 862, Thassad II, le haut roi de Martelfell, résistait aux invasions impériales tandis que les autres royaumes s'écroulaient. Jusqu'à ce que la mort, inattendue et étonnamment sans traitrise de la cour, l'emporte à son tour. Privé de son haut roi, Martelfell était mutilée et plongea dans une sanglante guerre civile entre les Couronnes qui se battaient pour préserver la souveraineté de leur terre natale et les Aïeux qui avaient finalement accepté le règne de l'Empereur.

Les Couronnes menées par l'héritier de Thassad, le prince A'tor, ne connaissaient que des victoires, rougissant les plages de Martelfell du sang des Aïeux et réunifiant peu à peu le royaume décousu de l'ancien roi. Sentant se profiler la défaite, les Aïeux signèrent un pacte avec l'Empereur, lui permettant de faire débarquer ses troupes, d'écraser les Couronnes et de régner en maître sur Martelfell.

Les armées de Tiber Septim se montrèrent trop nombreuses pour les fiers Rougegardes Couronnes. L'Empereur envoya le seigneur Richton, son meilleur officier, sur Stros M'Kai pour refermer l'étau sur le prince A'tor et les Couronnes. Le prince rallia les forces pour un ultime affrontement. Sachant que la souveraineté de Martelfell était en jeu, les forces couronnes se montrèrent à la hauteur de la puissance de l'Empire et les retrouvèrent dans le port de Stros M'Kai pour la bataille finale.

Le combat fut acharné. Lord Richton, au vu des précédentes victoires navales du prince, décida d'employer sa dernière ressource, Nafaalilargus le dragon, le fier joyau de la couronne impériale. Lors de l'affrontement, A'tor fut abattu par l'assassin de Richton, frappé d'une flèche au poison trop rapide. Le magicien du prince tenta de le soigner mais le dragon anéantit sa magie ainsi que les derniers espoirs des Couronnes d'un seul souffle brûlant.

L'Empire gagna la bataille ; les derniers Couronnes furent exterminées dans le vieux quartier de Stros M'Kai et les survivants jetés dans les catacombes du palais. Les forces impériales établirent leur règne sur tout Martelfell, stationnant des garnisons impériales dans chaque ville, et Richton se vit nommer gouverneur provisoire de Stros M'Kai[2][3].

La révolte sur Stros M'kai

Après quelques mois, les Rougegardes de Martelfell, qu'ils furent Couronnes ou Aïeux, durent apprendre à vivre sous la loi impériale tandis que Tiber Septim étendait sa domination au reste de Tamriel.

Ce n'est que via la fatalité que tout ceci finit par concerner Cyrus, un Rougegarde qui avait depuis bien longtemps quitté Martelfell pour fuir son passé et explorer les pays frontaliers de l'Empire. Celui-ci reçut une lettre lui indiquant que sa sœur, Iszara, avait disparue après la défaite des Couronnes. Il prit alors la mer pour rejoindre Stros M'Kai et découvrir ce qui lui était arrivé. Cette décision scella à tout jamais son destin et celui de Martelfell.

Finalement en 2E 864, Cyrus et sa sœur Iszara soulevèrent une rébellion de la Ligue des Infatigables qui détruisit la flotte impériale dans le port de Stros M'Kai, et Cyrus, avec l'aide de l'esprit du prince A'tor, tua Amiel Richton[4].

La mort de l'Amiral Richton et la chute de Stros M’Kai, tombée aux mains des rebelles, forcèrent alors l’Empereur Tiber Septim à signer la paix et à faire des concessions à Martelfell.

Notes et références