Sèvenoire

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Sèvenoire
Description de cette image, également commentée ci-après

Protectrice sèvenoire

Présentation
Type de faction Organisation révolutionnaire
Création 2E 489
Fondateur Gelthior Camoran
Siège Cormont
Politique
Idéologie Pacte vert
Opposition Domaine Aldmeri
Aeradan Camoran
Rôdeurs de Voileronce

Le mouvement Sèvenoire est un mouvement idéologique bosmeri de l'Ère Seconde défendant et promouvant le Pacte vert. Il voit le jour dans le village de Cormont dans la région du Bois de Graht au sein de Val Boisé.

Contexte

L'éloignement de Cormont du centre politique de Val Boisé fait qu'il attire une part de la noblesse qui prend sur place amants et maitresses. Au fil du temps, un nombre non négligeable de bâtards, héritiers potentiels, vient au monde. Quand ils sont en âge de se marier, vers 2E 406, la nouvelle provoque une véritable invasion de prétendants de tout Val Boisé mais également de Cyrodiil.

Devant la vague d'arrivants, un village de fortune nommé Neuvejoie est créé non loin de Cormont par les prétendants de Cyrodiil. Cependant, les mentalités sont très différentes entre les deux villages. Les indigènes sont choqués par les pratiques des colons qu'ils qualifient de "migrants" et, de leur côté, les colons ne les considèrent que comme des "arriérés".

Les tensions montent au fil des ans jusqu'à ce qu'en 2E 420 le village de Neuvejoie soit réduit en cendre et tous ses habitants exterminés.

C'est quelques années plus tard, en 2E 489, que Gelthior Camoran fonde le mouvement Sèvenoire afin de formaliser la pratique du Pacte Vert et éviter tout nouvel incident[1].

Lutte armée

On ignore les actions réelles du mouvement jusqu'en 2E 581 où il se soulève contre les décisions du roi Aeradan Camoran qu'il estime aller à l'encontre du Pacte Vert.

Depuis son accès au trône, les efforts du roi pour "renouveler" nos terres montrent à quel point il prend le Pacte Vert à la légère. Mon peuple a besoin d'un chef qui comprend que les anciennes conventions comptent toujours. Étant en seconde place pour le trône, cela m'incombait.Gelthior Camoran, 2E 582

Partant de Cormont, des sympathisants Sèvenoire prennent les armes et marchent sur Faneracine en vue de destituer le roi et placer Gelthior, cousin du roi, sur le trône. La guerre civile fait rage et le roi se résout à demander de l'aide à la reine Ayrenn de l'Archipel de l'Automne. Celle-ci envoie un contingent de son armée avec la générale Endarë à sa tête.

La nouvelle coalition repousse la rébellion Sèvenoire jusqu'aux abords de Cormont. Là, les armées d'Endarë massacrent une grande partie des rebelles[2]. Gelthior, présumé mort par ses sympathisants, est capturé par les Rôdeurs de Voileronce, les espions du roi Aeradan, et ses deux fils se cachent en emmenant ceux qui ont survécu avec eux[3].

Vestiges

Pansant leurs plaies, les Sèvenoire entrent dans la clandestinité. Ils élèvent un mémorial à l'Ouest de Cormont[3], écrivent des pamphlets pour dénoncer les crimes de guerre qu'ils attribuent aux armées d'Endarë et cultivent un profond ressentiment contre le nouveau Domaine Aldmeri regroupant leurs deux ennemis[2].

Les Sèvenoire haïssent le roi mais ils déteste encore plus le Domaine.— Chef des Rôdeurs de Voileronce, 2E 582

En 2E 582, le mouvement pratique des attentats[3], tente de rallier des mécontents du Domaine[4] et bénéficie toujours de beaucoup de soutien de la population de Cormont[5].

Les Rôdeurs de Voileronce, étant tous connus des rebelles, décident d'infiltrer un membre des Yeux de la Reine, l'équivalent des Rôdeurs chez la reine Ayrenn, au sein du mouvement afin de capturer les deux fils de Golthir, leaders des vestiges du mouvement.

L'opération est un succès, les trois chefs du mouvement Sèvenoire sont emprisonnés dans un endroit secret. Ses chefs disparus, les Rôdeurs estiment que le mouvement s'éteindra de lui-même[3].

Galerie

Notes et Références