Clan Morkul

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Clan Morkul
Description de cette image, également commentée ci-après

Bannière du clan Morkul

Présentation
Type de faction Clan orque
Siège Forteresse Morkuldin,
Morkul (Wrothgar),
Mépris de Torog (Bangkoraï)
Politique
Alliance Orsinium

Le clan Morkul est un des clans survivants du Siège d'Orsinium et peut-être un des premiers clans orques de Tamriel. Ils ont une forteresse au nord-ouest d'Orsinium, Morkul.

Le clan était jadis en possession d'un artefact, la Morkuldin, une forge fabuleuse d'origine dwemer[1] fonctionnant grâce à la magie du sang, ce qui fait du clan une des seules populations connue à pratiquer cette forme de magie. Tous ses forgerons étaient des vénérateurs de Méphala.

Lors de la construction de la deuxième Orsinium toutefois, ces pratiques sont depuis longtemps oubliées et la forge perdue.

Histoire

A une date inconnue, le clan découvre la forge et se l'approprie, utilisant ses pouvoirs pour prospérer.

A son apogée, le clan forgeait des armes et armures fabuleuses, mais la forge requérait tellement de sang qu'ils avaient mis sur pied une filière d'enlèvement de personnes extérieures, afin de les sacrifier[2].

Pensant qu'un sang plus proche de l'ancienne race Ehlnofey serait plus puissant, ils dupent un mage altmer et compte le sacrifier à la forge, mais celui-ci découvre la supercherie et massacre presque tous les forgerons. Avant de succomber des mains de l'unique survivante du massacre, Gharakul, il a le temps de neutraliser Morkuldin. Gharakul s'emploiera ensuite à garder secret l'emplacement de la forge[3].

Ils semblent avoir participé au siège d'Orsinium et avoir survécu à la colère des forces coalisées.

En 2E 582, ils menacent Sangloth, le nord de Bangkoraï, cherchant à faire payer aux Brétons le siège, terminé 2522 ans plus tôt[4]. Ils ont notamment investis des souterrains sous Abondance, ainsi que le Mépris de Torog.

La même année, la fille ainée du chef du clan retrouve la Main de Morkul, un marteau enchanté plus ancien que la présence des Dwemers en Bangkoraï[1], permettant de faire fonctionner la forge, et découvre les secrets de la magie du sang de son clan. On ignore si elle décida de s'en servir ou si elle respecta le souhait de ses ancêtres d'abandonner la Morkuldin. Le clan rejoint par la suite Orsinium[5].

Membres connus

  • Abzug, chef du clan en 2E 582.
  • Ashaka, fille ainée d'Abzug, celle qui a redécouvert la Main de Morkul et Morkuldin.
  • Ashgel, fille cadette d'Abzug, elle fut convertie au culte de Trinimac par le camp de son époux, au déplaisir de son père.
  • Balark, époux d'Ashgel et membre de la deuxième Orsinium, il est un des rares Orques à être marié sans être chef de clan.
  • Borz, forgeron de Morkuldin, porteur de la Main de Morkul. Il mourut lors du massacre des forgerons.
  • Borzugh gro-Morkul, un des occupants du Mépris de Torog.
  • Dulza gra-Morkul, marchande du Défilé du Déchu qui fut prise dans une tempête alors qu'elle se rendait en Raidelorn pour affaires. Magique, cette tempête l'envoya dans la Cité mécanique, où elle trouva la mort. Elle portait avec elle une lame ancestrale du clan[6].
  • Ghakorz gro-Morkul, neveu de Dulza. Marchand tout comme elle, il cherche la cause de la disparition de sa tante et à remettre la main sur la lame.
  • Gharakul, forgeronne de Morkuldin et adepte de Méphala. Elle fut la dernière gardienne de Morkuldin, et celle qui décida de la cacher.
  • Lazghal
  • Lothgud, brasseur du clan et fervent défenseur du culte de Malacath.
  • Skalg, forgeron de Morkuldin. Il mourut lors du massacre des forgerons.

Galerie

Notes et références