Wyrd de Glenmoril

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Wyrd de Glenmoril
Présentation
Type de faction Couvent de sorcière
Siège Collines d'Ilessan
Politique
Opposition Vampires de Cyrodiil
Compagnons


Le Wyrd de Glenmoril fut probablement l'un des couvents de sorcières les plus puissants de toute l'histoire de Tamriel. Elles vénèrent la nature et le monde naturel et divers Daedra, elles sont en majorité humaine, mais il existe composé de harfreuse ou de lamie, mais ne sont composé que de femme. Leurs couvents sont éloignés des terres agricoles et des pastorales des autres peuples de par leur rejet du monde civilisé ce qui contribue à leur donner une image inquiétante. Elle adhérent à des lois de la nature, la plupart des groupes récupèrent de nouveaux membres auprès d'enfants non désirés on trouve aussi certain groupe enlevant des enfants notamment les sorcières des marais de Hjaalmarche.[1]

Le couvent principal se trouve dans l'Est du royaume des collines d'Ilessan de la baie d'Iliaque. Mais en 3E 405, on trouvait plusieurs autres petits couvents dans toute la région, jusqu'à l'intérieur des villes, notamment il en exista en Cyrodiil, bien qu'à la fin de l'Ère Troisième, en 3E 433, il n'en existait plus aucun. Les sorcières furent probablement chassées de la province par le clan des Vampires de Cyrodiil qui considère le Wyrd de Glenmoril comme étant son ennemi.
Quoi qu'il en soit, le pouvoir central reste aux collines d'Ilessan, c'est ici que se réunit la Congrégation, le corps dirigeant du Glenmoril Wyrd, qui définit où doit se rendre le couvent.

Les sorcières du Wyrd de Glenmoril sont capables de se transformer en corbeau et sont aussi capables de préparer des potions de guérison du vampirisme et de soigner de la lycanthropie grâce au Rite du Donneloup.
Les plus puissantes d'entre-elles seraient capables de se passer du Rite du Donneloup et de directement soigner la lycanthropie en fabriquant des parchemins de Finduloup.

La plupart des groupes vénèrent le le Prince daedrique Hircine, puisque se sont les seules capables de l'invoquer avec lesquels elles entretiennent un lien privilégié.
Par ailleurs, pendant l'Ère Quatrième, des sorcières de Glenmoril établies dans une grotte en Bordeciel appelée Couvent de Glenmoril, auraient accordé le pouvoir de Lycanthropie aux Compagnons de Jorrvaskr. Elles furent, dit-on, sévèrement punies par l'un d'eux en 4E 201. Mais on retrouve d'autres groupes vénérant différent Prince Daedra le groupe de Plume-harfreuse à l'ouest d'Épervine vénère Namira, les sœurs de Markarth vénèrent Mérunès Dagon et les sorcières des marais de Hjaalmarch vénèrent Molag Bal.[1]

Leur relation avec les crevassais diffère selon les groupes, le groupe de Plume-harfreuse, le Wyrd de Rimeroc et les sœurs de Markarth entretiennent tous des relations cordiales avec les Crevassais, mais les groupes à l'ouest des collines d'Ilessan et des bois virides sont en conflit depuis des milliers d'années avec les clans crevassais.[1]

→ Voir les sorcières du Wyrd de Glenmoril connues.

Notes et références

Manifesto Cyrodiil Vampyrum
Note de sorcière de Glenmoril