Morian Zenas

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Morian Zenas
Description de cette image, également commentée ci-après

Image manquante

Biographie
Naissance Environs 2E 370[1]
Décès Disparition en 2E 431
Race Inconnue
Sexe Homme
Fonctions
Affiliation Guilde des Mages
Titre(s) et désignation(s) Professeur des études transliminales

Morian Zenas est professeur des études transliminales à l'Université Arcanes, dont il est l'un des fondateurs[2][note 1]. Maître invocateur, il a orienté ses recherches vers l'Oblivion. Il est finalement porté disparu après un voyage dans les royaumes daedriques de l'Oblivion.

Biographie

Morian Zenas est reconnu comme étant l'un des plus grands mages de son temps[3], au cours du règne du potentat Savirien-Chorak, il est l'un des fondateurs de l'Université Arcanes et devient Professeur des études transliminales ainsi que le représentant de l'université lors de missions diplomatiques[2].

Il a dédié sa vie à l'étude de l'Oblivion, ses plans et ses habitants, les Daedra[3]. Pour ses recherches il s'installe dans le quartier de la Cathédrale de la Cité Impériale[4]. Dans sa maison il installe une grande bibliothèque consacrée au sujet de l'Oblivion et fait construire un laboratoire à partir duquel il invoque de nombreux habitants de l'Oblivion, pour les interroger[3].

En 2E 419, il recrute Seif-ij Hidja, un invocateur argonien, comme apprenti pour l'aider dans ses recherches. Le maître et l'élève finissent par développer par accident un lien télépathique, leur permettant de communiquer sur de très grandes distances. En plus de continuer à interroger des habitants de l'Oblivion, ils cherchent désormais à ouvrir une porte vers l'Oblivion. À cette fin ils se rendent à plusieurs reprise en Artæum[4] afin de demander aux Psijiques l'accès à "caverne du rêve", suspectée d'être une porte vers l'Oblivion. Mais ils essuient systématiquement un refus[3].

Ils finissent par rencontrer le maître-mage telvanni Divayth Fyr qui accepte de les aider dans leur projet de voyages transliminaires pour accéder à l'Oblivion. Ils suivent alors les pas d'un ancien mage telvanni qui aurait réussi à voyager jusqu'à l'Oblivion.

En 2E 431, la docteur Alfidia Lupus est appointée par le potentat à l'Université Arcanes afin d'ouvrir une classe d'ethnographie. Elle rencontre rapidement Morian Zenas, qui décide de l'aider dans son projet en ethnographie. Les notes de la docteur laissent entendre qu'un sentiment amoureux s'est créé entre elle et Morian[2]. C'est à ce moment que ses recherches transliminales avec Fyr et Hidja arrivent à leur terme : ils parviennent à ouvrir différents portails vers les plans daedriques de Fossendre, Havreglace, Ombre de lune et le Bourbier. Morian Zenas visite l'ensemble de ces plans, et communique ses découvertes à Seif-ij par télépathie.

Puis Morian Zenas pénètre finalement en Apocrypha, le plan d'Hermaeus Mora, le dieu de la connaissances interdite, où Morian perd la raison, fasciné par les nombreuses connaissances qu'il découvre. La docteur Lupus disparait elle-aussi ; il est supposé que, désespérée par la disparition de Zenas, elle a elle aussi entrepris le voyage vers Apocrypha afin de le rejoindre[5][6].

Bibliographie

Notes et références

Notes

  1. Le livre Les portes d’Oblivion explique que Morian Zenas a vécu à la toute fin de l'ère troisième. Dans TES Online, Morian Zenas est au contraire contemporain des potentats akaviri de l'ère seconde.

Références