Annaïg Hoïnart

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Annaïg Hoïnart
Description de cette image, également commentée ci-après

Image manquante

Biographie
Naissance 4E 23[note 1], Lilmoth
Décès Date inconnue
Race Bréton
Sexe Femme
Père Taig
Mère Inconnue
Conjoint(es) Attrebus Mede
Fonctions
Affiliation Umbriel
Titre(s) et désignation(s) Chef cuisinière d'Umbriel au service de Vuhon
Nn
Chardon

Annaïg Hoïnart, surnommée Nn par son ami argonien, ainsi que Chardon par son père, était une brétonne originaire de Lilmoth.

Histoire

Elle grandit dans une famille riche disposant de titres de Hauteroche, en compagnie de son ami depuis l'éclosion Mere-Glim.
Maîtrisant le Jel et le Mer plus que d'ordinaire pour une humaine, elle se prit de passion pour l'alchimie, la cuisine ainsi que la lecture ; se mettant à rêver d'aventures, elle contraignit ainsi son ami à faire les 400 coups.

À 17 ans, en 4E 40[note 1], elle avait déjà perdu sa mère ; son père, Taig, avait été déshérité par l'An-Xileel, sombrant alors dans l'alcoolisme.
Lorsqu'Umbriel se manifesta sur les côtes de Lilmoth, son père liquida tout ce qui restait de ses économies en vendant sa maison afin de faire partir un bateau vers Leyawiin. Seule Annaïg put être transportée hors de la ville. Son ami Mere-Glim la rejoignit alors à la nage, avant de la jeter par-dessus bord, sautant dans l'eau à sa suite.

Ils émergèrent sur les récifs à une quinzaine de kilomètres de Lilmoth, d'où ils purent assister au 'Massacre de Lilmoth' alors qu'Umbriel survolait la ville… Après un accident avec une potion de lévitation, ils furent attirés tous deux sur Umbriel.
À l'aide de Coo, Annaïg tenta alors de prévenir le Prince Attrebus Mede de ce qu'il se passait.

Sur Umbriel ils furent capturés par les locaux ; séparée de Glim, et grâce à ses connaissances en alchimie et en cuisine avec les ingrédients végétaux et animaux de Tamriel, elle fut forcée de travailler dans les cuisines. Ses plats devinrent si populaires par leur exotisme que les chefs des cuisines partirent en guerre les uns contre les autres pour se disputer la jeune fille, celle-ci échappant aussi à diverses tentatives d'assassinat de personnes jalouses d'elle.

Cependant, elle tenta de rester en communication avec Attrebus afin de lui donner des renseignements stratégiques sur Umbriel, mais aussi de reprendre contact avec son ami Glim, et finalement de confectionner une nouvelle potion de lévitation afin de quitter l'île volante.
Après avoir pu retrouver Glim, et avec une potion de lévitation, ils tentèrent de s'évader, avant de se rendre compte qu'ils ne pouvaient plus quitter Umbriel sans mourir à cause d'un champ de force[1].

Face à l'échec de cette première tentative, Annaïg décida de grimper dans la hiérarchie d'Umbriel afin d'accéder à plus de zones et d'informations stratégiques. Pour cela, elle trahit le chef de la cuisine et prit sa place.

Elle découvrit que les arbres de la cités étaient liés à sa lévitation. Elle conçut donc un poison et, à la demande de Glim, des potions de respiration sous l'eau pour les ouvriers afin de remplacer les nocives "vapeurs" qu'ils inhalaient.

Elle fut forcée par Vuhon de tuer son ami Glim, l'instigateur de la révolte des ouvriers, mais captura son âme dans une gemme spirituelle afin de le faire renaître dans un nouveau corp umbriellien d'apparence similaire à son ancienne apparence argonienne.

Ne sachant que faire en voyant la cité se rapprocher de la Cité Impériale, elle décida de verser le poison dans l'eau des arbres, mais Glim arriva et lui expliqua que ces derniers étaient justes prisonniers, tout comme eux, et qu'il désirait rester à leur côté. Elle lui donna donc l'antidote, fit ses adieux à son ami et s'enfuit avec Attrebus en s'envolant grâce à une autre potion de lévitation juste avant qu'Umbriel ne disparaisse.

Plusieurs mois plus tard, elle devint l'épouse d'Attrebus[2].

Description

À ses 17 ans, elle est décrite comme étant une jeune femme pâle aux longues boucles d'ébènes. Son visage porte un nez légèrement aquilin et des yeux d'un vert tacheté de gris.

Notes et références

Notes

  1. 1,0 et 1,1 Cette date est incertaine, comme il est difficile de placer dans le temps les évènements de La Cité Infernale. Voir l'explication détaillée.

Références