Dragon Noir : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{Infobox Personnalité | nom = Lyra Viria | image_photo = ON-npc-Lyra Viria.jpg | descr_photo = Dragon noir en 2E 583 | naissa... »)
 
 
Ligne 47 : Ligne 47 :
  
 
La confrérie noire découvrit alors ou Lyra se cachait. Astara Caerellius matronne de la confrérie a envoya des assassins de la confrérie tuer le Dragon noir. Enfin, à la grotte de Chevaliers-en-terre, le dragon noir donna un duel à mort à l'assassin survivant. Le dragon noir a finalement péri de la main du nouveau membre de la confrérie, et la [[colère de Sithis]] enchaîna l'âme de Lyra et l'emmena dans le [[Vide]]<ref name=on/>.
 
La confrérie noire découvrit alors ou Lyra se cachait. Astara Caerellius matronne de la confrérie a envoya des assassins de la confrérie tuer le Dragon noir. Enfin, à la grotte de Chevaliers-en-terre, le dragon noir donna un duel à mort à l'assassin survivant. Le dragon noir a finalement péri de la main du nouveau membre de la confrérie, et la [[colère de Sithis]] enchaîna l'âme de Lyra et l'emmena dans le [[Vide]]<ref name=on/>.
 +
 +
== Bibliographie ==
 +
=== Journaux ===
 +
* ''[[Journal du Dragon Noir]]''
 +
* ''[[Journal du Dragon Noir, 2e partie]]''
  
 
== Notes et références ==
 
== Notes et références ==

Version actuelle datée du 13 août 2019 à 20:09

Lyra Viria
Description de cette image, également commentée ci-après

Dragon noir en 2E 583

Biographie
Décès 2E 583
Race Impériale
Sexe Femme
Fonctions
Affiliation Confrérie Noir puis Ordre des Heures

Le Dragon noir était un membre de l'Ordre des heures, chassant des membres de la confrérie noire sur la Côte d'or aux alentours de 2E 583. Elle été à l'origine une assassin impérial du nom de Lyra Viria, qui était membre de la confrérie, stationnée dans le sanctuaire de Xith-Izkul jusqu'à sa purification. Après cela, elle est passée à l'ordre des heures sous la direction du primat Artorius Ponticus.

Biographie

Début à la confrérie noire

Le Dragon Noir était à l'origine un membre de la Confrérie Noire connue sous le nom de Lyra Viria. Lyra était stationnée dans le sanctuaire Xith-Izkul, situé entre Boinoir et l’Argonie occidentale. Elle était amie avec beaucoup d'assassins dans le sanctuaire.

La purification

En peu de temps, Lyra a obtenu le titre de Silencieux, un haut rang de la Confrérie qui a été attribué à ceux qui faisaient preuve d’une habileté et d’un dévouement prometteurs. Pour des raisons inconnues, la Main noire a ordonné une purification du sanctuaire de Xith-Izkul. En tant que silencieux, Lyra a reçu l'ordre de tuer tout les membres du sanctuaire, une tâche difficile car elle était proche de beaucoup d'entre eux.

Une fois l’acte accompli, Lyra pria à la Statue de Sithis, le questionnant si tous les décès étaient ce qui était vraiment juste pour les Frères Noirs. La matrone Arawen arriva, assurant à Lyra que la purification du sanctuaire se faisait par la volonté de Sithis. Presque immédiatement, elle confia à Lyra l'assassinat du primat Jonas à l'ordre du jour. Lyra a demandé à avoir le temps de pleurer ses frères et sœurs décédés, mais Arawen l'a réprimandée, affirmant qu'elle était une arme et que de tels liens étaient une faiblesse.

Ralliement à l'Ordre des heures

Le dragon noir en armure

Lyra s'est rendue à la cathédrale d'Akatosh, à Kvatch, où elle a rencontré Artorius Ponticus. Artorius lui dit que c'était lui qui avait ordonné l'assassinat de son supérieur, le primat Jonas, et que son véritable objectif était de rencontrer Lyra à la place. Artorius offrit la rédemption de Lyra en lui promettant qu'Akatosh lui pardonnerait si elle mettait ses talents au service du dieu dragon. Il lui proposa de devenir son champion, la première épée de l'ordre. Lyra accepta, quittant la confrérie noire et rejoignant l'ordre des heures. Sous les ordres d'Artorius, elle assassina le primat Jonas afin de lui prendre sa place[1].

Lyra est devenue Le Dragon Noir, une guerrière d'Akatosh ayant le rang de Première lame, et ne se considère plus elle-même comme Lyra Viria. Faire partie de l'Ordre n'était pas la même chose que faire partie de la Confrérie. Lyra considérait ses compagnons assassins comme une famille et les membres de l'Ordre la respectaient et la craignaient. Le dragon noir était sûr de ses actions dans la Confrérie pendant la majeure partie de son séjour là-bas, ainsi qu'a l'origine dans l'Ordre, mais elle commença à se sentir insatisfaite[2].

Chasse de la confrérie

En tant que première lame, le Primat Artorius chargea le Dragon Noir de rechercher les membres de la Confrérie et de trouver le sanctuaire opérant sur la Côte d'or. Le dragon noir a tué un certain nombre de membres, nouveaux initiés et assassins vétérans[3]

Le dragon noir continua à chasser les membres de la confrérie et captura Cimbar. Elle fit torturer Cimbar pour l'emplacement de l'antre de la confrérie, il finit par périr sous la torture. Elle se rendit plus tard dans l'enclave du sablier et rencontra un nouveau membre de la confrérie sous le nom de Lyra. Mirabelle Motierre, cherchant à se venger du Dragon Noir pour avoir tué Cimbar, l'attendit dans ses appartements pour l'assassiner. Mirabelle a accidentellement révélé son plan à Lyra, qui a rapidement tué Mirabelle et menacé le nouveau membre de la confrérie.

Le dragon noir retrouva plus tard Brema et lui demanda de révéler l'emplacement du sanctuaire avant de lui trancher la gorge. Elle s'est rendue à Chevaliers-en-terre après que l'enclave du sablier ait commencé à se sentir confinée pour elle[1].

Isolement à Chevaliers-en-terre

L'âme du dragon noir arrachée par la Colère de Sithis.

Lyra s'est rendue à Chevaliers-en-terre, un ancien quartier général de l'Ordre des heures, aujourd'hui en ruine. Elle a recherché les fondateurs et leurs statues, admirant leurs actions, en particulier la première épée originale Justia Desticus. Elle découvrit plus tard que les braseros servaient de clé dans les parties intérieures de Chevaliers-en-terre et décrypta rapidement comment les activer. Elle trouva beaucoup de Minotaures à l'intérieur, prenant des mesures pour les ignorer. Le Dragon Noir a ensuite traversé la couronne du Parangon, un grand cercle entouré de piliers, et a prié Akatosh.

Plus loin dans les ruines, elle trouva la grotte de Chevaliers-en-terre, qui contenait une grande statue d'Akatosh construite par l'ordre Alessien au premier siècle. Les nombreuses cages suggéraient que l'ordre Alessien accomplissait des rites plus sombres que l'Ordre des heures à Kvatch. Le dragon noir a ensuite quitté l'ordre des heures, détestant le primat et la confrérie pour l'avoir transformée en ce qu'elle est devenue[4][1].

La confrérie noire découvrit alors ou Lyra se cachait. Astara Caerellius matronne de la confrérie a envoya des assassins de la confrérie tuer le Dragon noir. Enfin, à la grotte de Chevaliers-en-terre, le dragon noir donna un duel à mort à l'assassin survivant. Le dragon noir a finalement péri de la main du nouveau membre de la confrérie, et la colère de Sithis enchaîna l'âme de Lyra et l'emmena dans le Vide[1].

Bibliographie

Journaux

Notes et références

Apparitions

Références