Corda

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Corda
Description de cette image, également commentée ci-après

Image manquante

Biographie
Naissance 1E 2902 ~ 1E 2908
Décès Date inconnue
Race Rougegarde
Sexe Femme
Fonctions
Affiliation Temple de Morwha
Morag Tong

Dame Corda fut, d'après le récit de Carlovac Villenouet, 2920, Dernière année de l'ère Première, la dernière maîtresse de l'empereur Reman III, et ce fut elle qui tint la dague lors de l'assassinat de ce dernier par la Morag Tong.

Histoire

Corda était une jeune Rougegarde, prêtresse du temple de Morwha à Hégathe[1]. Sa sœur Trija remplit le rôle de maîtresse et confidente de l'empereur Reman III pendant plusieurs années, mais finit par tomber en disgrâce, victime des complots incessants de la cour. En 1E 2920, Trija fut arrêtée puis emprisonnée à la forteresse de Thurzo pour trahison. Le potentat Versidue-Shaie suggéra alors à l'empereur le nom de Corda pour la remplacer. Lorsque Reman informa Trija de son intention d'amener sa sœur encore adolescente à la cour impériale, elle entra dans une rage folle et creva l'œil droit de l'Empereur[1]. Trija fut exécutée pour ce crime et sans tarder, Reman appela Corda à la Cité Impériale pour en faire aussitôt sa maîtresse[2].

Entretemps, l'impératrice déchue Tavia paya, de façon posthume, la Morag Tong afin de frapper son mari l'empereur d'un contrat d'exécution[3]. Corda, qui en réalité tenait rancune à Reman III pour la mort de sa sœur, fut approchée par la Mère de la nuit pour réaliser le contrat. Profitant des préparatifs pour la signature du traité d'armistice scellant la fin de la Guerre de Quatre-Vingts Ans, Corda tua l'empereur en lui tranchant la gorge à l'aide d'une dague dans la salle d'audience du palais impérial. Elle parvint à s'enfuir sans dommage, grâce à la complicité de Versidue-Shaie et Savirien-Chovak[4].

La Mère de la Nuit aurait ensuite envoyé Corda sur l'île de Vounoura, où séjournent les assassins de la Morag Tong trop célèbres ou à la retraite[4].

Notes et références