TESO:Présentation d'un personnage/Chevalier Rénald : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{Book|developpeur=|auteur=ZeniMax Online Studios|titre auteur=|date= |source=|commentaire=|resume=|sous titre=|auteurIRL=|dateIRL=14/08/2... »)
 
 
(Une révision intermédiaire par un autre utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Book|developpeur=|auteur=[[Méta:ZeniMax Online Studios|ZeniMax Online Studios]]|titre auteur=|date= |source=|commentaire=|resume=|sous titre=|auteurIRL=|dateIRL=14/08/2019|langue=}}
 
{{Book|developpeur=|auteur=[[Méta:ZeniMax Online Studios|ZeniMax Online Studios]]|titre auteur=|date= |source=|commentaire=|resume=|sous titre=|auteurIRL=|dateIRL=14/08/2019|langue=}}
  
[[Fichier:Renald.webp|center|600px]]
+
[[Fichier:Teso-pres-renald.png|center|600px]]
  
 
La Garde des dragons n'est pas qu'une légende… Dans cette nouvelle Présentation d’un personnage, apprenez-en plus sur l'un de ses dirigeants, que vous rencontrerez en explorant le Reliquaire des Lunes funèbres.
 
La Garde des dragons n'est pas qu'une légende… Dans cette nouvelle Présentation d’un personnage, apprenez-en plus sur l'un de ses dirigeants, que vous rencontrerez en explorant le Reliquaire des Lunes funèbres.
Ligne 26 : Ligne 26 :
  
 
Clivia, je veux tout savoir de cet homme et de sa clique. Et discrètement. Le seul moyen pour lui d'en avoir su autant sur la mission des Compagnons est d'avoir des contacts beaucoup trop proches de l'Empereur à mon goût. »
 
Clivia, je veux tout savoir de cet homme et de sa clique. Et discrètement. Le seul moyen pour lui d'en avoir su autant sur la mission des Compagnons est d'avoir des contacts beaucoup trop proches de l'Empereur à mon goût. »
 +
 +
[[en:TESO:Meet the character/Chevalier Renald]]
  
 
[[Catégorie:Contenu Web]]
 
[[Catégorie:Contenu Web]]

Version actuelle datée du 25 septembre 2019 à 19:26

Date de publication : 14/08/2019



Teso-pres-renald.png

La Garde des dragons n'est pas qu'une légende… Dans cette nouvelle Présentation d’un personnage, apprenez-en plus sur l'un de ses dirigeants, que vous rencontrerez en explorant le Reliquaire des Lunes funèbres.

Zéira a recopié les lettres dans les moindres détails, comme vous l'aviez demandé. On pourrait presque les faire passer pour des originaux, mais la baguette est plus puissante que la plume et ce sont des Tharn dont on parle ici. La plupart des lettres de l'Impératrice Régente n'apportaient rien de neuf. Si je devais deviner, cela leur a coûté si cher de les récupérer de la Cité impériale, je dirais que cela a un rapport avec ce dénommé Rénald. Je suis certain qu'ils seraient prêts à payer pour savoir où le trouver si l'information nous parvenait.

Marche-en-Silence

« Clivia,

Votre père est sur le point de s'embarquer dans une mission aussi folle que désespérée pour sauver l'Empire. Bien que je l'aie dit à l'Empereur, il s'entête à penser qu'elle est nécessaire à la stabilité de son domaine. Quoi qu'il en soit, le sujet le rend fébrile au point d'être une réelle menace pour sa capacité à gouverner. Je vous épargne les détails de l'expédition, mais si les plans de ce divinateur de bas étage de Haut-Elfe fonctionnent, votre premier né héritera de tout Tamriel. Je vous fais confiance pour garder la mainmise sur le Conseil des anciens pendant que je battrais la campagne une baguette de divination à la main, tel un vulgaire Bravil. Il est plus prudent de ne pas rentrer dans les détails ici, mais je vous tiendrais informée. »

--

« Comme je le craignais, malgré nos efforts pour rester discrets, un groupe comme le nôtre ne peut qu'attirer l'attention. Nous aurions sûrement eu plus de chance en attelant Lyris à un chariot. Ou si le maître d'armes n'avait pas été allergique au fait de porter une chemise. En l'état actuel des choses, un groupe de cavaliers a commencé à nous filer il y a au moins quatre jours. Et comme nous les avons à peine remarqués, cela pourrait faire plus longtemps. Si vous ne recevez pas de mes nouvelles dans la semaine qui suit la date de cette lettre, présumez-le pire et avisez les légions de lancer les recherches. »

--

« Les cavaliers nous ont pris en embuscade au Col Pâle, ce dont je ne peux qu'apprécier l'ironie, étant donné qu'ils étaient Akavirois, ou faisaient tout pour en avoir l'air. J'ai failli rire de la mascarade de ces bandits, mais l'envie m'en a passé lorsque j'ai remarqué la facture de leur armure. Il s'agissait d'un style que je n'avais pas vu depuis plus d'un siècle, celui de la Garde des dragons rémane. Je n'ai reconnu aucun d'entre eux, mais au regard entendu que m'a lancé leur chef, il savait exactement qui nous étions. Et ses yeux comme ses cheveux trahissaient son hérédité de manière évidente. Trop, même. La plupart des Impériaux d'origine akaviroise se distinguent à peine de la pure lignée cyrodilique. Il nous a invités à engager des pourparlers, mais il était évident qu'il le faisait pour la forme. Varen a sagement accepté.

Il s'est présenté comme le Chevalier Rénald, un pseudonyme évident que je n'avais jamais entendu auparavant. J'imaginais qu'il voulait savoir pourquoi l'Empereur et le Chancelier crapahutaient dans la nature, escortés par une poignée de marginaux. Je ne m'attendais pas à ce qu'il présente un glaçant niveau d'information concernant notre quête. Il connaissait exactement l'objectif de Varen. Ce qu'il voulait savoir, c'était son motif. Je voyais bien qu'il était difficile pour Varen de se résoudre à mentir au soi-disant, alors je suis intervenu en offrant la demi-vérité suivante : que Varen cherchait à rallumer les Feux de dragon et rétablir l'Empire.

Rénald m'a lancé un regard perçant et quasi-hypnotique, et je dois avouer qu'il m’a fallu toute ma maîtrise de moi pour garder un air impassible. Je ne pense pas avoir été sous l'emprise d'un quelconque sort, mais il m'a semblé qu'il pouvait voir jusqu'aux tréfonds de mon âme. S'il a vu clair dans mon jeu, il n'en a rien dit. Au lieu de cela, il a proposé d'aider Varen à localiser notre objectif. Rénald et Varen se sont serré le bras et ont juré sur leur honneur de respecter l'accord conclut. Je connais la valeur que les Varen et Sai Sahan de ce monde accordent à ce genre de geste, mais je doute que cela en ait autant pour le prétendu Chevalier Rénald.

Clivia, je veux tout savoir de cet homme et de sa clique. Et discrètement. Le seul moyen pour lui d'en avoir su autant sur la mission des Compagnons est d'avoir des contacts beaucoup trop proches de l'Empereur à mon goût. »