Sud d'Elsweyr : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{Book|developpeur=|auteur=Xandria Prévette, érudite itinérante|titre auteur=|date=|source={{média|Online}}|commentaire=|resume=|sous titre=|auteurIRL=|dateIRL=|langue... »)
 
(Aucune différence)

Version actuelle datée du 3 novembre 2019 à 16:17

Média d'origine : TES Online

Par Xandria Prévette, érudite itinérante


L'on prête beaucoup d'attention aux dragons du Nord d'Elsweyr (aussi appelée Anequina), mais le Sud d'Elsweyr est tout aussi affecté par ces infâmes créatures. Voici une chronique de mes expériences face à ces bêtes. Enfin, de loin. Je ne suis pas chasseuse de dragon !

Alors que je voyageais près de Senchal, je rencontrai mon premier témoin d'un acte de dragon. On me décrivit le passage d'une grande bête rouge dans le ciel. Avant que le dragon ne puisse attaquer, le témoin avait pris la fuite. Je ne juge pas ceux qui choisissent la sagesse dans une telle situation, mais je refuse de m'enfuir. Je préfère étudier et immortaliser.

Je m'aventurai là où le témoin avait vu ce dragon rouge. Par chance, il s'était attardé dans la région, et je pus l'observer un moment. Je remarquai une étrangeté dans la formation de ses cornes, comme s'il lui manquait une partie de l'une d'elles. Le dragon finit par s'envoler. Sans faire de mal à la moindre créature. J'ignore ce qu'il venait faire la région, mais j'étais intriguée qu'il ne provoquât aucun ravage. C'était tout à fait contraire à ce que l'on avait signalé dans le nord. Ce dragon aurait-il été bienveillant ? Hélas, je n'ai aucune preuve pour étayer cette idée.

Peu de temps après, un autre dragon rouge apparut dans une zone brûlée près de Senchal, clairement décidé à chasser. Un groupe de chasseurs de dragon parut à son tour, et une grande bataille s'engagea. Je l'observai, en espérant apprendre le nom du dragon tandis qu'il rugissait. Une fois que les dragons lui eurent porté le coup fatal, mais avant qu'il ne meure, je m'approchai du dragon et lui demandai son nom, pour la postérité.

« Vous n'êtes pas digne de mon nom, mortelle. » Puis il expira. Quel dommage. Le prochain dragon sera peut-être plus coopératif. Pour la postérité, vous comprenez. Je plaçai ces deux dragons rouges dans la rubrique « dragons anonymes », comme le fit frère Mathnan dans son Atlas des Dragons, 2E 373.

Ensuite, j'appris que l'on avait aperçu un dragon noir près d'une carrière, au sud. Je m'y rendis rapidement grâce à ma fidèle monture, dans l'espoir de le voir en action. La chance me sourit à nouveau. Perché sur un rocher en surplomb de la carrière, le dragon parlait à des personnes que je ne voyais pas.

« Je suis Laatvulon, votre maître, et vous allez m'obéir, » rugit-il.

Quelle chance j'eus d'entendre le dragon prononcer son propre nom ! Je le notai et partis au plus vite, consciente que j'étais un peu trop proche du dragon et de ses serviteurs pour ma propre sécurité. L'érudition a ses limites.

Je retournai à Senchal, où j'entendis des réfugiés parler d'une nouvelle Garde du dragon. Cet ordre antique pourrait-il vraiment revenir nous aider en ce moment fatidique ? Je devrais tâcher de prendre contact avec eux. Pour mes recherches, s'entend.

Je me demande à qui je pourrais demander de nous présenter ?