Shéogorath

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Révision datée du 30 mars 2019 à 21:42 par Shadow she-wolf (discussion | contributions) (Apparitions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Shéogorath
Description de l'image  Sheogorath (Online).jpg.
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Le Dément, Le Fol
Groupe divin Daedra
Fonction principale Prince daedrique de la folie, des artistes et des musiciens
Représentation sexuée Masculin
Résidence Shivering Isles
Symboles
Jour d'invocation 2 Clairciel
Description de l'image  SYMsheogorath.jpg.

Shéogorath, dit "Le Dément"[1] ou "Le Fol", est le Prince daedrique de la folie[2], des artistes et des musiciens[3].

Sur le plan Divin

Shéogorath, dont la sphère est la folie et dont les motivations sont imprévisibles.— Auteur inconnu, Le livre des Daedra

Naissance de Shéogorath

Oui ? C'est à moi que vous parlez ? Je suis lui, il est moi. Il est d'autres aussi, mais c'était il y a longtemps. Non ?— Shéogorath, 3E 433

Si les mythes khajiiti de la Création disent que Shéogorath est simplement né en même temps que les autres et'Ada[4], il serait né en réalité bien plus tard par rapport aux autres, en effet il est connu pour découler de Jyggalag, prince daedrique de l'Ordre.
Les autres princes ayant peur de Jyggalag le maudissent afin d'atténuer sa dangerosité, il devint ainsi l'exact opposé de lui-même: Shéogorath[5].

Quant à eux, les mythes de la Création aldmeri expliquent que Shéogorath serait né au moment où Lorkhan se serait vu ôter son étincelle divine, c'est à dire lors de la création de Mundus. L'un de ces mythes baptise le prince comme étant le "trou en forme de Sithis" du monde[6].
Toutefois autant Dyus de Mytheria qu'Haskill se sont moqués de cette hypothèse[7].

Domaine

Ah, l'archipel ! Mais c'est un endroit merveilleux ! Sauf quand il est affreux. Alors, il est merveilleusement affreux. Il mérite une visite, en tout cas. Éventuellement sans retour.— Shéogorath, 3E 433

Son royaume se nomme les Shivering Isles (Archipel du tourment), ou encore Asylums, et la capitale du royaume est New Sheoth[8]. C'est une île dans un océan sans fin, divisée en deux régions ; Mania et Démentia, chacune de ces régions représentant les deux extrêmes de la folie ; Mania l'artistique et Démentia la psychotique.

Porte de la Niben

Le royaume est supervisé par un a priori mortel rendu immortel nommé Haskill. Il est aussi peuplé essentiellement par des mortels rendus fous[9], cependant que des Viles Séductrices et des Saintes Dorées s'occupent de garder le royaume[10].
Ces charmantes contrées sont entre autres peuplées de Dévoreurs,d'Atronachs de chair, et autres créatures mortelles...

Le Conseil des Anciens dit avoir fermé les routes menant au plan[11], pourtant cela n'empêche pas Shéogorath d'ouvrir une nouvelle route vers Tamriel en 3E 433, cela sans violer le moindre accord selon Haskill.
La route en question ayant débouché en plein milieu de la Niben[5].

Marches Grises

Parce qu'Il est Moi. Je suis Lui. Nous sommes chacun un peu l'un de l'autre, en fait. Je ne serai pas là lorsqu'il arrivera, car Je serai Lui. Ça arrive à chaque fois. La Marche grise commence, l'Ordre apparaît et Je deviens Jyggalag pour anéantir Mon royaume tout entier.— Shéogorath, 3E 433
Shéogorath se changeant en Jyggalag

En plus de transformer Jyggalag en Shéogorath, les autres princes font en sorte qu'à chaque fin d'ère, Jyggalag redevient lui-même, rasant les Shivering Isles, puis redevenant un Shéogorath obligé de reconstruire son propre royaume. C'est ce que l'on nomme une marche grise.

Peu après la Crise d'Oblivion se déroule une énième Marche Grise, Shéogorath tente encore une fois de rompre le cycle: il donne au Champion de Cyrodiil le titre de "Prince de la Folie", capable d'affronter Jyggalag. Le Champion défait le prince de l'Ordre, le renvoyant dans le eaux d'Oblivion et le libérant ainsi de sa malédiction[5].
Le Champion prend alors les rênes des Shivering Isles et se transforme petit à petit en ce qu'avait été auparavant Shéogorath, perdant ainsi son statut de mortel. On peut alors considérer que le Champion de Cyrodiil est devenu Shéogorath[12].

Pour la première fois Shéogorath et Jyggalag deviennent deux entités bien distinctes l'une de l'autre[7].

Jeux avec les autres princes

Cette fois, je le battrai. Je ne supporte pas de perdre. Et tricher ne me dérange pas.— Shéogorath, 3E 433

Shéogorath aime jouer, il aime défier ses frères et sœurs, plusieurs de ces défis sont relatés dans les Seize accords de la Folie.
Azura, Hircine[13], Malacath[14] et Vaernima[15] sont connus pour avoir "joué" avec lui, et cette dernière partageant le même type de fidèles avec le prince de la folie, ils n'hésitent pas à se les disputer.
Ne supportant pas de perdre, il n'hésite pas à tricher, confer le défi posé à Azura, où cette dernière doit prouver que la solitude n’amène pas à la folie. Sure d'elle, elle impose alors un siècle de solitude à une de ses prêtresses sans qu'elle ne devienne folle. Azura étant sur le point de gagner, Shéogorath n'hésite pas envoyer ses serviteurs daedriques déranger la prêtresse[16].

Pour continuer à se jouer des autres princes, Shéogorath prend parfois leur place lorsqu'ils sont invoqués par des mortels, tout particulièrement durant les orages[17][18].

Mais quoi qu'il en soit, Shéogorath n'a pas d'ennemi à proprement parler, son humeur changeant constamment, son avis envers les autres dieux en fait de même.
Même Ebonarm, pourtant en guerre avec tous les autres princes daedriques, semble le laisser tranquille[19].

Influences sur Nirn

Son jour d'invocation est le 2 clairciel[19].

Cultes

Statue de Shéogorath en Cyrodiil
Statue de Shéogorath à Ald Daedroth
Les terrifiants fidèles de Shéogorath se retrouvent dans toutes les régions de Tamriel.— Mikhael Karkuxor, Religions de l'Empire

On rencontre sur tout Tamriel de nombreux adeptes, que se soit de brillants artistes ou de dangereux sociopathes, on dit que toute personne devenant folle devient la propriété de Shéogorath.
Le prince compte de nombreux sanctuaires:

Khajiit

Sheggorath, tu seras le Skouma, car qui est plus fou qu'un chat drogué au skouma ?— Ahnissi, Parole d'Ahnissi, mère de clan

Il fait aussi partie intégrante du panthéon khajiiti sous le nom de Sheggorath[4].

Tribunal

Baar Dau

Shéogorath est le dernier des quatre Coins de la Maison des Troubles[20], et est donc considéré comme faisant partie des "mauvais daedra" par le Temple[21][22].

Shéogorath, ou le Fantôme de la Vacuité, aurait convaincu la lune Baar Dau, ou Roche-Mensonge, de quitter l'Oblivion pour s'écraser sur la cité de Vivec sauvée in extremis par le dieu Vivec[23][24].
Au début de la quatrième ère après la disparition de Vivec la lune reprend sa course et s'écrase, anéantissant toute la région[25].

Artefacts

Shéogorath possède un très grand nombre d'artefacts, certains dangereux, d'autres totalement absurdes voire complètement inutiles:

Il aurait aussi déjà donné la Lance de Cruelle Miséricorde, artefact pourtant lié aux Chasses Sauvages d'Hircine.

Légendes

Selon une légende, Shéogorath marche sur Nirn il y a très longtemps de cela.

Trouvant la vie des mortels ennuyeuse à mourir, il se demande ce qu'il pourrait faire pour la rendre plus heureuse.
Une femme passe par là, parlant avec amertume du chant des oiseaux qui est si beau. Bien d'accord avec elle, le prince la déchiquète et à partir de ses organes et ossements fabrique les premiers instruments de musiques[27].

En coulisses

Arena introduit déjà le « dieu fou » dans sa quête principale, où il est en conflit avec la Guilde des Mages. Mais ce n'est qu'à partir de Daggerfall qu'il gagne un nom : Shéogorath. Ce nom, à l'instar d'autres personnages, est basé sur le nom d'un des membres de l'équipe de développement du jeu, dans le cas présent Ted Peterson, où « Shéogorath » est dérivé du prénom de Peterson, « Theodore ».

Shéogorath possède plusieurs spécificités dans Daggerfall qui le mettent à part des autres princes daedriques du jeu : il ne fait pas partie de la faction « Oblivion » ; il n'a aucun jeu d'alliance ou d'inimitié avec une autre entité/faction, faisant de lui le seul prince daedrique qui ne soit pas en conflit avec Ebonarm. Enfin, s'il possède bien son propre jour d'invocation, il peut aussi usurper l'invocation d'un autre prince daedrique.
Dans les jeux suivants, ces distinctions disparaissent.

Ted Peterson a souvent incarné le rôle de Shéogorath, que se soit dans ses messages sur le forum officiel ou dans des jeux de rôle.

Notes et références

Apparitions

Références