Orques de fer : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « Les '''Orques de fer''' sont une civilisation orque isolée, originaire des Monts de la Queue du Dragon de Raidelorn. Ils sont connus pour leur culte de la pie... »)
 
m
 
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
L'origine des Orques de fer est inconnue. Semblables aux orques des bois de [[Val-Boisé]]<ref name=char>[[TESO:TES Online/Chargement|Écran de chargement]] de {{média|Online}}</ref>, les orques de fer peuvent avoir habité Raidelorn depuis des temps immémoriaux. Cependant, l'histoire de la création de la société dominante Orque affirme que les Orques étaient à l'origine des [[Aldmer]]s partisans de [[Trinimac]], qui ont été corrompus quand leur dieu a été transformé en [[Malacath]]<ref name=ver>[[La Véritable Nature des Orques]]</ref>. Les ancêtres des Orques de fer étaient à l'origine une société chamanique paisible d'adorateurs primitifs de la pierre. Ces Orques troglodytes ont eu de riches échanges culturels avec les anciens [[nédique|Nèdes]]. des Terres mortes au début de l’[[ère Méréthique]]. Cependant, à la fin du méréthique, les Nèdes de la région maîtrisaient la métallurgie de base et utilisaient leurs nouvelles armes pour attaquer et conquérir leurs voisins orques<ref name=ver/>.
 
L'origine des Orques de fer est inconnue. Semblables aux orques des bois de [[Val-Boisé]]<ref name=char>[[TESO:TES Online/Chargement|Écran de chargement]] de {{média|Online}}</ref>, les orques de fer peuvent avoir habité Raidelorn depuis des temps immémoriaux. Cependant, l'histoire de la création de la société dominante Orque affirme que les Orques étaient à l'origine des [[Aldmer]]s partisans de [[Trinimac]], qui ont été corrompus quand leur dieu a été transformé en [[Malacath]]<ref name=ver>[[La Véritable Nature des Orques]]</ref>. Les ancêtres des Orques de fer étaient à l'origine une société chamanique paisible d'adorateurs primitifs de la pierre. Ces Orques troglodytes ont eu de riches échanges culturels avec les anciens [[nédique|Nèdes]]. des Terres mortes au début de l’[[ère Méréthique]]. Cependant, à la fin du méréthique, les Nèdes de la région maîtrisaient la métallurgie de base et utilisaient leurs nouvelles armes pour attaquer et conquérir leurs voisins orques<ref name=ver/>.
  
Face à la destruction assurée, les anciens Orques ont été contraints de souiller leurs pierres sacrées pour pouvoir extraire le fer. Il est théorisé que cette corruption des pierres a conduit à un changement fondamental dans la société des Orques de fer. Les Orques de fer sont devenus une civilisation de mineurs, de forgerons et de guerriers, dont la colère contre les étrangers était alimentée par leur propre haine de soi. Les fosses funéraires contemporaines montrent des traces de cadavres de civils écrasés et brutalisés à mort par les Orques<ref name=ver/>. Au fil des ans, cette mentalité a continué à imprégner leur société et les Orques de fer ont acquis une réputation infâme en pillant les colonies de Raidelorn. Au début de la [[deuxième ère]], la crainte des raids des orques de fer fut exploitée par les mages Incantombre, qui aurait embauché un groupe d'orques pour menacer la ville d'[[Elinhir]] pour que les mages puissent en prendre le contrôle<ref>[[La prospérité d'Élinhir]]</ref>.
+
Face à la destruction assurée, les anciens Orques ont été contraints de souiller leurs pierres sacrées pour pouvoir extraire le fer. Il est théorisé que cette corruption des pierres a conduit à un changement fondamental dans la société des Orques de fer. Les Orques de fer sont devenus une civilisation de mineurs, de forgerons et de guerriers, dont la colère contre les étrangers était alimentée par leur propre haine de soi. Les fosses funéraires contemporaines montrent des traces de cadavres de civils écrasés et brutalisés à mort par les Orques<ref name=ver/>. Au fil des ans, cette mentalité a continué à imprégner leur société et les Orques de fer ont acquis une réputation infâme en pillant les colonies de Raidelorn. Au début de la [[deuxième ère]], la crainte des raids des orques de fer fut exploitée par les mages Incantombre, qui auraient embauché un groupe d'orques pour menacer la ville d'[[Elinhir]] pour que les mages puissent en prendre le contrôle<ref>[[La prospérité d'Élinhir]]</ref>.
  
En 2E 582 les [[constellation]]s sont tombées du ciel sur Raidelorn et ont pris une forme mortelle en tant que Célestes. Dans ses plans pour refaire [[Nirn]], le [[Serpent (constellation)|serpent]] cherche à lever des armées à sa cause. Les Orques de fer figuraient parmi les cibles de son influence corruptrice. Le chaman orque, Cingleronce Brise-dents, tenta d'avertir le chef Braadoth de ne pas s'allier au serpent et à la [[Cour écailleuse]], mais il fut destitué et remplacé par son rival Agganor. Braadoth fut endoctriné dans le culte et nommé Exarque ophidien de la Destruction ondulante<ref>[[Soin et nutrition des trolls]]</ref><ref>[[Journal d'Agganor]]</ref>. Les Orques de Fer ont rapidement commencé à exploiter le [[nirncrux]] et à l'insuffler à la peau et à l'armure de leurs trolls de guerre pour former une armée de trolls titanesques et primaux<ref>[[Étude du nirncrux]]</ref>. Descendant des montagnes pour établir leurs mines, les Orques sont rapidement devenus une menace sérieuse dans tout le Haut-Raidelorn, allant même jusqu'à attaquer des caravanes commerciales pour nourrir leurs trolls des voyageurs. Cependant, ils ont vite été trahis des deux côtés. Lashburr chercha à restaurer la confiance de son peuple dans les pierres et recruta l'aide d'un aventurier pour chasser la Cour écailleuse de la vallée des cicatrices et placer la tête d'Agganor sur une pique à la vue de tous. Au même moment, Braadoth fut trahi par la régente [[Cassipia]], qui a envoyé sont compagnon Petite Feuille le tuer et voler les recherches des Orques sur la perfusion de nirncrux. Ensemble, l'aventurier et Petite Feuille sont entrés dans la vallée des cicatrices et ont tué les chefs des Orques de fer, mettant ainsi fin à la menace d'une armée de trolls<ref>Événements de {{média|Online}}</ref>.
+
En 2E 582 les [[constellation]]s sont tombées du ciel sur Raidelorn et ont pris une forme mortelle en tant que Célestes. Dans ses plans pour refaire [[Nirn]], le [[Serpent (constellation)|serpent]] cherche à lever des armées à sa cause. Les Orques de fer figuraient parmi les cibles de son influence corruptrice. Le chaman orque, Cingleronce Brise-dents, tenta d'avertir le chef Braadoth de ne pas s'allier au serpent et à la [[Cour écailleuse]], mais il fut destitué et remplacé par son rival Agganor. Braadoth fut endoctriné dans le culte et nommé Exarque ophidien de la Destruction ondulante<ref>[[Soin et nutrition des trolls]]</ref><ref>[[Journal d'Agganor]]</ref>. Les Orques de Fer ont rapidement commencé à exploiter le [[nirncrux]] et à l'insuffler à la peau et à l'armure de leurs trolls de guerre pour former une armée de trolls titanesques et primaux<ref>[[Étude du nirncrux]]</ref>. Descendant des montagnes pour établir leurs mines, les Orques sont rapidement devenus une menace sérieuse dans tout le Haut-Raidelorn, allant même jusqu'à attaquer des caravanes commerciales pour nourrir leurs trolls des voyageurs. Cependant, ils ont vite été trahis des deux côtés. Lashburr chercha à restaurer la confiance de son peuple dans les pierres et recruta l'aide d'un aventurier pour chasser la Cour écailleuse de la vallée des cicatrices et placer la tête d'Agganor sur une pique à la vue de tous. Au même moment, Braadoth fut trahi par la régente [[Cassipia]], qui a envoyé sont compagnon Petite Feuille le tuer et voler les recherches des Orques sur la perfusion de nirncrux. Ensemble, l'aventurier et Petite Feuille sont entrés dans la vallée des cicatrices et ont tué les chefs des Orques de fer, mettant ainsi fin à la menace d'une armée de trolls<ref>Événements de {{média|Online}}</ref>.
  
 
En dépit de la suppression de l'influence du serpent, il a été théorisé que le choc culturel de la métallurgie est un choc encore trop profond pour pouvoir établir un dialogue, et un changement interne de la psyché reste encore très lointain pour les Orques de fer<ref name=v3/>.
 
En dépit de la suppression de l'influence du serpent, il a été théorisé que le choc culturel de la métallurgie est un choc encore trop profond pour pouvoir établir un dialogue, et un changement interne de la psyché reste encore très lointain pour les Orques de fer<ref name=v3/>.

Version actuelle datée du 26 août 2019 à 13:03

Les Orques de fer sont une civilisation orque isolée, originaire des Monts de la Queue du Dragon de Raidelorn. Ils sont connus pour leur culte de la pierre et leur brutalité sauvage[1] et vivent dans les ruines nordiques de la vallée des cicatrices. Ils apprivoisent les welwas et les trolls comme des bêtes de guerre et utilisent principalement des armes et des armures de fer. Ils sont culturellement séparés des autres orques et possèdent leur propre langue[2].

L'origine des Orques de fer est inconnue. Semblables aux orques des bois de Val-Boisé[3], les orques de fer peuvent avoir habité Raidelorn depuis des temps immémoriaux. Cependant, l'histoire de la création de la société dominante Orque affirme que les Orques étaient à l'origine des Aldmers partisans de Trinimac, qui ont été corrompus quand leur dieu a été transformé en Malacath[4]. Les ancêtres des Orques de fer étaient à l'origine une société chamanique paisible d'adorateurs primitifs de la pierre. Ces Orques troglodytes ont eu de riches échanges culturels avec les anciens Nèdes. des Terres mortes au début de l’ère Méréthique. Cependant, à la fin du méréthique, les Nèdes de la région maîtrisaient la métallurgie de base et utilisaient leurs nouvelles armes pour attaquer et conquérir leurs voisins orques[4].

Face à la destruction assurée, les anciens Orques ont été contraints de souiller leurs pierres sacrées pour pouvoir extraire le fer. Il est théorisé que cette corruption des pierres a conduit à un changement fondamental dans la société des Orques de fer. Les Orques de fer sont devenus une civilisation de mineurs, de forgerons et de guerriers, dont la colère contre les étrangers était alimentée par leur propre haine de soi. Les fosses funéraires contemporaines montrent des traces de cadavres de civils écrasés et brutalisés à mort par les Orques[4]. Au fil des ans, cette mentalité a continué à imprégner leur société et les Orques de fer ont acquis une réputation infâme en pillant les colonies de Raidelorn. Au début de la deuxième ère, la crainte des raids des orques de fer fut exploitée par les mages Incantombre, qui auraient embauché un groupe d'orques pour menacer la ville d'Elinhir pour que les mages puissent en prendre le contrôle[5].

En 2E 582 les constellations sont tombées du ciel sur Raidelorn et ont pris une forme mortelle en tant que Célestes. Dans ses plans pour refaire Nirn, le serpent cherche à lever des armées à sa cause. Les Orques de fer figuraient parmi les cibles de son influence corruptrice. Le chaman orque, Cingleronce Brise-dents, tenta d'avertir le chef Braadoth de ne pas s'allier au serpent et à la Cour écailleuse, mais il fut destitué et remplacé par son rival Agganor. Braadoth fut endoctriné dans le culte et nommé Exarque ophidien de la Destruction ondulante[6][7]. Les Orques de Fer ont rapidement commencé à exploiter le nirncrux et à l'insuffler à la peau et à l'armure de leurs trolls de guerre pour former une armée de trolls titanesques et primaux[8]. Descendant des montagnes pour établir leurs mines, les Orques sont rapidement devenus une menace sérieuse dans tout le Haut-Raidelorn, allant même jusqu'à attaquer des caravanes commerciales pour nourrir leurs trolls des voyageurs. Cependant, ils ont vite été trahis des deux côtés. Lashburr chercha à restaurer la confiance de son peuple dans les pierres et recruta l'aide d'un aventurier pour chasser la Cour écailleuse de la vallée des cicatrices et placer la tête d'Agganor sur une pique à la vue de tous. Au même moment, Braadoth fut trahi par la régente Cassipia, qui a envoyé sont compagnon Petite Feuille le tuer et voler les recherches des Orques sur la perfusion de nirncrux. Ensemble, l'aventurier et Petite Feuille sont entrés dans la vallée des cicatrices et ont tué les chefs des Orques de fer, mettant ainsi fin à la menace d'une armée de trolls[9].

En dépit de la suppression de l'influence du serpent, il a été théorisé que le choc culturel de la métallurgie est un choc encore trop profond pour pouvoir établir un dialogue, et un changement interne de la psyché reste encore très lointain pour les Orques de fer[1].

Notes et références

Apparitions

Références