Maison Caerellius : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « {{Infobox Faction | nom = Maison Caerellius | image_symbole = | type = Famille impériale | creation = |... »)
 
(Aucune différence)

Version actuelle datée du 19 novembre 2019 à 12:01

Maison Caerellius
Présentation
Type de faction Famille impériale
Siège Rocher du Corbeau
Politique
Faction mère Compagnie de l'Empire oriental à la fin de la troisième ère

La Maison Caerellius, ou Cérellius, est une famille impériale mineure.

Nous sommes établis à Corberoc depuis la fondation de la colonie.— Crescius Caerellius, 4E 201

Histoire

En 3E 427, la famille quitte Cyrodiil pour s'installer au Rocher du Corbeau afin de travailler à la mine.

En 4E 10, alors que des ruines sont retrouvés au coeur des mines du Rocher du Corbeau, on fait appel à un des membres de la famille afin de les expertiser[1]. Par la suite, ses descendants deviennent à leur tour des mineurs.

Je descends de trois générations de mineurs...— Crescius Caerellius, 4E 201

A la fin du deuxième siècle de la quatrième ère, un membre de la famille toujours en Solstheim enquête sur la mine et l'existence de nouveaux filons d'ébonite. En 4E 191, il finit par abandonner mais, en 4E 201, il reprend ses recherches, qui mènent à la réouverture des mines[2].

Membres connus

  • Astara Caerellius, matrone du sanctuaire de la Confrérie noire en 2E 583[3] ;
  • Bruccius Caerellius, combattant à l'arène de Kvatch en 2E 583 ;
  • Gratian Caerellius, colon du Rocher du Corbeau en 3E 427. D'abord simple mineur, il est promu en tant que garde de la petite colonie afin d'assurer sa protection et son développement[4]. Expert en ruines antiques, il voyage énormément dans l'Empire au point qu'il ne rentre que rarement chez lui[5]. En 4E 10, il trouve cependant la mort dans les mines du Rocher du Corbeau après avoir réveillé les Draugrs du tertre des Sangskaals. Son corps est abandonné et la galerie menant au tertre condamné par la Compagnie de l'Empire oriental sous prétexte d'un éboulement. Il n'est redécouvert qu'en 4E 201 à la demande de son arrière petit-fils[2] ;
Ce pauvre homme... Il a consacré sa vie à un travail dangereux qui l'a mené aux quatre coins du continent, tout ça pour mourir à deux pas de chez lui.— Aphia Vélothi, 4E 201
  • Crescius Caerellius, arrière petit-fils de Gratian. Il est né dans les années 4E 120 et a passé une grande partie de sa vie à travailler en tant que mineur au Rocher du Corbeau, afin de gagner assez d'argent pour se rendre dans la Cité Impériale démarrer une nouvelle vie. Lorsque la mine s'épuise, il se résigne à n'envoyer que sa vieille mère, afin qu'elle voit sa terre de ses ancêtres avant de mourir. En 4E 191, il se marie avec Aphia Vélothi, après une longue période de solitude dans laquelle il cherche désespérément de nouveaux filons sur l'île. En 4E 201, après la découverte de papiers ayant appartenu à Gratian, il parvient à retrouver les restes de son arrière grand-père ainsi qu'à éclaircir le mystère entourant la fermeture de la mine, et à la faire rouvrir[2].
Ha, je le savais ! Ce n'est pas un éboulement qui a tué Gratian. Ce n'était qu'une histoire destinée à décourager les curieux d'approcher des tombeaux.— Crescius Caerellius, 4E 201
  • Rellicus Caerellius, fils de Gratian et grand-père de Crescius. Il devint mineur à son tour jusqu'à sa mort des mains de Ravageurs[6] ;
  • Aphia Vélothi, prêtresse du Nouveau Temple des Cathartes du Rocher du Corbeau en 4E 201 et épouse de Crescius.

Notes et références

  1. Lettre de Gratian
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Événements de Skyrim - Dragonborn
  3. Présentation d'un personnage - Astra Caerellius
  4. Événement de Morrowind - Bloodmoon
  5. Journal de Gratian
  6. Dialogue avec Crescius dans Skyrim - Dragonborn