Leki : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
 
(10 révisions intermédiaires par 6 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Sainte de l’Épée de l’Esprit.
+
{{Infobox Divinité
 +
| nom                    = Leki
 +
| image_photo            = RG-Leki.jpg
 +
| fonction1              = Déesse de l'escrime anormale
 +
| sexe                    = Féminin
 +
| père                    = [[Ruptga]]
 +
| fratrie                = [[Ansei]]<br>[[Hunding]]<br>[[Zeht]]
 +
}}
 +
[[Leki]], Sainte de l’Épée de l’Esprit, est la déesse [[yokudan (culte)|yokudan]] de l'escrime anormale et la fille de [[Ruptga]].
  
Déesse fille de [[Ruptga|Grand Papa]], Leki est la déesse de l'escrime anormale.  
+
Le [[Na-Totambu]] de [[Yokuda]] fait la guerre pendant l'[[Ère Méréthique]], jusqu’au moment où il se décide à mener la charge contre les [[Elfe gaucher|Elfes gauchers]]. Leurs maîtres d’armes, toutefois, sont si habiles dans l’art des Coups Fameux qu’on ne peut désigner de vainqueur. Leki introduit la Feinte Éphémère ; un vainqueur peut se dégager et la guerre avec les elfes commence<ref>[[Religions de l'Empire]]</ref>.
  
Le [[Na-Totambu]] de [[Yokuda]] fit la guerre pendant l’Ere Méréthique, jusqu’au moment où il se décida à mener la charge contre les Elfes Gauches. Leurs maîtres d’armes, toutefois, étaient si habiles dans l’art des Coups Fameux qu’on ne pouvait désigner de vainqueur.
+
Déesse très populaire de [[Martelfell]]<ref>[[Guide de poche de l'Empire, Première édition/Martelfell|Guide de poche de l'Empire, Première édition - Martelfell]]</ref>, elle est surtout révérée par les sabreurs.  
  
Leki introduisit la Feinte Ephémère; un vainqueur put se dégager et la guerre avec les [[Aldmer]]s commença.
+
La légende raconte qu'elle se serait battue contre un sabreur qui se vantait d'être l'égal des dieux. Utilisant une épée en pierre, le combat aurait duré trois jours et trois nuits jusqu'à ce que l'épée de la déesse se brise. À ce moment là, une violente tempête de sable se serait déclenchée. Lorsqu'elle finit par se dissiper, Léki aurait bâti un sanctuaire à l'emplacement même où elle se trouvait. Celui-ci prend le nom de [[Lame de Léki]] et devient une école d'apprentissage du maniement de l'épée du [[Désert d'Alik'r]]<ref>[[Nouveau guide impérial de Tamriel/Martelfell|Nouveau guide impérial de Tamriel - Martelfell]]</ref><ref>Événements de [[TES Online]]</ref>.
 +
 
 +
{{citation|texte=Léki, la divine fille du Haut père, est la sainte de l'épée qui a enseigné de nouvelles manières de manier l'épée. Cette école, fondée sur les lieux même d'un de ses nombreux miracles, porte son nom.|auteur=Maître d'arme|date=2E 582}}
 +
 
 +
Selon la légende, elle aurait offert une dague à une jeune mariée pour se protéger contre son mari<ref>[[La dague bénie]]</ref>.
 +
 
 +
Bien que Leki ait été une mortelle avant d'accéder au statut divin, aucun lien avec son homonyme l'héroïne [[Makela Leki]] n'a été mis en évidence.
 +
 
 +
Les [[Rougegarde]]s conservent une petite mèche de cheveux qui serait une précieuse relique de la déesse<ref>[[TESO:TES Online/Objets divers|Objet]] de [[TES Online]]</ref>.
 +
 
 +
== Notes et références ==
 +
<references/>
 +
 
 +
{{Culte rougegarde}}
 +
[[Catégorie:Dieux]]

Version actuelle datée du 20 janvier 2018 à 18:00

Leki
Description de l'image  RG-Leki.jpg.
Caractéristiques
Fonction principale Déesse de l'escrime anormale
Représentation sexuée Féminin
Famille
Père Ruptga
Fratrie Ansei
Hunding
Zeht

Leki, Sainte de l’Épée de l’Esprit, est la déesse yokudan de l'escrime anormale et la fille de Ruptga.

Le Na-Totambu de Yokuda fait la guerre pendant l'Ère Méréthique, jusqu’au moment où il se décide à mener la charge contre les Elfes gauchers. Leurs maîtres d’armes, toutefois, sont si habiles dans l’art des Coups Fameux qu’on ne peut désigner de vainqueur. Leki introduit la Feinte Éphémère ; un vainqueur peut se dégager et la guerre avec les elfes commence[1].

Déesse très populaire de Martelfell[2], elle est surtout révérée par les sabreurs.

La légende raconte qu'elle se serait battue contre un sabreur qui se vantait d'être l'égal des dieux. Utilisant une épée en pierre, le combat aurait duré trois jours et trois nuits jusqu'à ce que l'épée de la déesse se brise. À ce moment là, une violente tempête de sable se serait déclenchée. Lorsqu'elle finit par se dissiper, Léki aurait bâti un sanctuaire à l'emplacement même où elle se trouvait. Celui-ci prend le nom de Lame de Léki et devient une école d'apprentissage du maniement de l'épée du Désert d'Alik'r[3][4].

Léki, la divine fille du Haut père, est la sainte de l'épée qui a enseigné de nouvelles manières de manier l'épée. Cette école, fondée sur les lieux même d'un de ses nombreux miracles, porte son nom.— Maître d'arme, 2E 582

Selon la légende, elle aurait offert une dague à une jeune mariée pour se protéger contre son mari[5].

Bien que Leki ait été une mortelle avant d'accéder au statut divin, aucun lien avec son homonyme l'héroïne Makela Leki n'a été mis en évidence.

Les Rougegardes conservent une petite mèche de cheveux qui serait une précieuse relique de la déesse[6].

Notes et références