Le mystère des gargouilles élucidé !

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Média d'origine : TES Online

Par Porbert Lyttumly


Les gargouilles ! Ces immenses humanoïdes difformes, à la peau grisâtre, aux faciès tordus et cornus et aux oreilles pointues ! D'aucuns prétendent que certaines d'entre elles seraient ailées, mais l'idée que ces brutes pataudes puissent prendre leur envol relève davantage du fantasme que de la réalité. Mais d'où viennent donc ces créatures et pourquoi ? Pour trouver la clef de cette énigme, il vous suffira de parcourir ces quelques lignes !

L'on trouve des récits de gargouilles dans tout Tamriel, mais rares sont ceux qui ont pu en voir de leurs yeux (En avez-vous jamais vu ? Connaissez-vous quelqu'un pouvant s'en vanter ? Je ne pense pas. Et je me trompe rarement sur ces choses-là – comme vous le savez très certainement si vous avez lu mes autres pamphlets. Si ce n'est pas le cas, je suis au regret de vous annoncer que vous êtes bien mal informé et que vous avez manqué l'opportunité de changer de vie et de fabriquer de l'argent. Vous seriez bien avisé de combler vos lacunes.).

Mais revenons à nos gargouilles ! Ces créatures sont des plus rares. Toutefois, la croyance populaire veut qu'elles se trouvent aux confins du désert de Martelfell. Du haut de leur perchoir érodé, elles guetteraient leurs proies d'un œil menaçant, prêtes à fondre sur elles pour les agripper de leurs pattes griffues ! Rien de surprenant donc à ce que les survivants d'une telle rencontre soient si peu nombreux !

Toutes les rencontres de gargouilles connues à ce jour ont été faites dans les confins du désert de Martelfell ! Toutefois, nos amies sont loin d'être les seules créatures légendaires peuplant ces lieux. En réalité, selon les légendes rougegardes les plus anciennes, ces derniers tombèrent nez à nez avec des gobelins géants alors qu'ils débarquaient en Tamriel !

Imaginez-vous ! Des gobelins géants ! Des gobelins de six pieds de haut ! En d'autres termes : d'immenses humanoïdes difformes, à la peau grisâtre, aux facies tordus et cornus et aux oreilles pointues. Où avons-nous déjà entendu cela auparavant… ?

Et voilà que le mystère s'éclaircit ! Vous avez compris ? Comparez donc un gobelin à une gargouille ou devrais-je dire, à une représentation de gargouille – car nous en avons convenu, aucun de nous n'en a jamais vu de ses yeux. Quoi qu'il en soit, comparez-les ! Une telle ressemblance peut-elle être le fruit d'une simple coïncidence ? J'ignore si c'est votre cas, mais ma mère ne m'a pas enseigné à faire montre d'une telle crédulité ! Coïncidence ? Balivernes ! Il est clair que les gargouilles de Martelfell (simple défaillance d'archives publiques) ne sont autres que les légendaires gobelins géants de Martelfell. Seul un fou doublé d'un aveugle trouverait à y redire.