La foi à l'ombre du mont écarlate

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Date de publication : 02/03/2017
Média d'origine : Archives du maître du savoir

Par chanoine Llevule


Alors que nous voilà tous réunis pour prier ici, au Temple, je vous regarde, chers fidèles, et je vois à quel point vous êtes troublés et anxieux. Je vois comme vous bougez nerveusement dans vos sièges, je vois les coups d'œil furtifs que vous lancez derrière vous alors même que je vous parle. Et je connais bien la raison de votre anxiété, car qui ne serait pas troublé alors que le Mont Écarlate gronde et fume ? Qui ne serait pas troublé alors que Baar Dau tremble dans le ciel, que des Daedra inconnus apparaissent dans des endroits inattendus et qu'on raconte même que le Nérévarine serait revenu parmi les Cendrais ?

Mais je vous le dis, chers Dunmer, toutes ces choses et bien pire ne vous sont-elles pas déjà arrivées ? Notre peuple n'a-t-il pas déjà survécu pour en sortir renforcé à chaque fois ? Que nous dit notre seigneur Vivec face à de telles menaces ? « Six sont les gardiens de Véloth, trois avant et nés à nouveau, qui t'éprouveront jusqu'à ce que tu montres les vertus du vrai héros. »

Et voilà qu'une fois encore, nous sommes éprouvés. Voilà qu'une fois encore, nous allons endurer et prouver notre valeur. Car les Trois sont à notre côté et notre foi en eux est forte. C'est par le Temple que nos Dieux vivants en appellent à vous, en appellent à nous tous, et nous demandent de les honorer par nos efforts.

Nous en appelons à la maison Rédoran, qu'elle renforce nos structures, physiques comme morales, qu'elle construise le nouveau comme l'ancien et qu'elle nous garde sur la voie de la vertu.

Nous en appelons à la maison Hlaalu, qu'elle plante, récolte et préserve, qu'elle prolonge le cours du commerce, qu'elle assure la prospérité de tous, y compris dans les nuées de cendres et les vapeurs de fumées.

Nous en appelons à la maison Telvanni, qu'elle fasse preuve de sagesse et de prévoyance, qu'elle partage ses connaissances et enchantements, car même s'ils n'ont pas signé le Pacte, ils restent notre peuple.

Et nous en appelons à vous, suivants du Tribunal, que vous suiviez l'exemple de Saint Nérévar, dont le courage est le mot d'ordre et l'endurance est légendaire. Car même si nous sommes anxieux et troublés, nous sommes fiers et féroces, car nous sommes les Dunmers, pour qui les troubles sont un présent des dieux. Car c'est par ces troubles que nous serons éprouvés, et c'est en passant l'épreuve que nous révélerons notre vraie valeur.

Loué soit Vivec ! Gloire aux Trois Grands ! Nous marchons à leur côté, dans la sagesse et la force, aujourd'hui et à jamais.