Constellations

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Révision datée du 1 mai 2020 à 15:14 par Goultard (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche concernant Constellations.

{{{contenu}}}

Il y a treize constellations nommées dans le ciel. Il y a trois signes Gardien; Le guerrier, le mage et le voleur, chacun protégeant trois charges. Chacun de ces douze signes correspond à l'un des douze mois du Calendrier tamrielien. Le treizième signe, Le Serpent, n'a ni tuteur ni mois et se déplace dans le ciel, menaçant généralement les autres signes[1]. Chaque étoile est une ouverture vers la magie, grâce à laquelle les constellations exercent une influence sur les aptitudes et la destinée de ceux qui sont nés sous leur signe. Il s'agit là de phénomènes extrêmement puissants et révérés en tant que tels. Il existe a priori treize constellations dans le ciel de Nirn. D'autres ont autrefois existé, lors d'époques d'harmonie ou de tensions.

Carte des étoiles

Chez les dwemers

Sans aucun doute, la connaissance la plus avancée des cieux provient des Dwemers, ils possèdent des symboles pour ces constellations qui, à l'exception du Serpent, correspondent aux lettres de l'alphabet Dwemer. Les dwemer utilise des Planétaires pour représenter la position des céleste dans le ciel. Le graphique en étoile affiche les runes de chaque constellation dans une grille radiale, dans le sens des aiguilles d'une montre, par leur mois associé. Un gardien et ses trois charges se trouvent tous à la même distance du centre de la galaxie[2][3].

Carte dwemer des étoiles
Gardien
Le symbole dwemer pour le guerrier
Guerrier
Vifazur
KK
Le symbole dwemer pour le mage
Mage
Ondepluie
FF
Le symbole dwemer pour le voleur
Voleur
Soirétoile
AA
Charges
Le symbole dwemer pour la dame
Dame
Âtrefeu
NN
Le symbole dwemer pour l'apprenti
Apprenti
Hautzénith
II
Le symbole dwemer pour l'amant
Amant
Clairciel
DD
Le symbole dwemer pour le destrier
Destrier
Mi-l'an
HH*
Le symbole dwemer pour l'atronach
Atronach
Sombreciel
RR
Le symbole dwemer pour l'ombre
Ombre
Plantaisons
GG
Le symbole dwemer pour le seigneur
Seigneur
Semailles
EE
Le symbole dwemer pour le rituel
Rituel
Primétoile
BB
Le symbole dwemer pour la tour
Tour
Soufflegivre
?
Le symbole dwemer pour le serpent Serpent

* Caractère incertain.

Chez les Yokudan

La culture chez les ancêtres des Rougegardes Yokudan en particulier était connue pour ses astrologues, qui faisaient des cartes de sable brut dans leurs camps. Celles-ci sont identiques aux cartes des étoiles Dwemer dans leur configuration radiale des constellations. La seule différence est la simplification des runes gardiennes en carrés délimités et de la charge des runes en cercles pleins[3].

Dans les parchemins des anciens

Les Parchemins des Anciens eux-mêmes semblent représenter une sorte de carte des étoiles, avec divers glyphes de but inconnu ornant à la fois le premier plan et l'arrière-plan.

Après un examen attentif du parchemin particulier décrit ici, on peut voir un aperçu de la constellation du Voleur; cela est tout à fait approprié, car ce parchemin a été volé de la Cité Impériale et utilisé pour briser la malédiction sur le Capuchon gris[2].

Histoire

Les célestes ont été créés pour la première fois à l'Ère Méréthique par d'anciens Nèdes des Terres Mortes adorateur des étoiles. Les rois de Frôleciel en Raidelorn ont construit un grand laboratoire à Frôleciel, où ils ont utilisé le nirncrux pour exploiter la puissance des étoiles. Au début, ils n'ont créé que des célestes faibles qui imitaient les animaux banals et les daedras. Ceux-ci variaient en puissance d'araignées célestes modestes à des entités redoutables comme Aetherion. Toutes ces créatures volatiles étaient liées à l'intérieur de Frôleciel par les protections nédiques, la ville a ensuite été scellée par les envahisseurs yokudans qui ont conquis la région vers 1E 808.

L'origine des célestes humanoïdes les plus puissants est complètement inconnue. Il semble probable que c'étaient des Nédes imprégnés de nirncrux qui ont montaient dans le ciel pour prendre leur place, bien que cela remette en question si les Constellations sont une création mortelle ou si les Nédes les ont simplement couvertes. Un mythe plus établi prétend que les étoiles ont été formées par les Magne-Ge fuyant la création et créant des trous dans l'Aetherius[4].

Quelles que soient leurs origines, les Constellations sont tombées du ciel en 2E 582 et ont pris une forme mortelle en tant que Célestes. Comme c'est sa nature, le Serpent a utilisé cette opportunité pour attaquer les autres Célestes en corrompant les Constellations Gardiennes à travers leurs Pierres gardiennes Nédiques. Établissant rapidement un culte connu sous le nom de Cour écailleuse, le serpent a pris le contrôle du mage céleste sous la ville d'Elinhir et du guerrier céleste dans les ruines de Kardala. Sous son influence, le Mage a pris le contrôle d'une armée d'atronachs qui avait été invoquée récemment dans la région pour repousser la coalescence de Molag Bal, avant d'être brisé dans de nombreux aspects disséminés dans Raidelorn. Le guerrier a été contraint d'invoquer l'empereur Tarish-Zi du passé afin qu'il puisse lever une armée de morts-vivants Anka-Ra à partir des nombreuses tombes yokudan de la région, mais pas avant d'avoir convoqué son propre champion, un guerrier nédique contemporain nommé Titus Valérius. Un grand obélisque céleste connu sous le nom de Bâton du mage s'est également écrasé sur Tamriel à ce moment-là.

En tant que seule gardienne restante, le voleur céleste a caché sa pierre Apex dans les ruines de la retraite de Reinhold sous la ville de Belkarth. Elle a ensuite pris l'apparence d'une femme aveugle rougegarde nommée Hara, et a pris le contrôle de la Guilde des Astromanciens‏‎. Recrutant des érudits et des guerriers de tout Tamriel, Hara envoya les Astromanciens pour rechercher les gardiens disparus et empêcher que plus d'Anka-Ra ne soient invoqués. Avec l'aide de Kelmen Locke, le seul invocateur survivant de l'armée atronach, les Astromanciens ont réussi à localiser les aspects non corrompus du Mage afin qu'ils puissent maîtriser le Serpent; le Mage restauré a ensuite fui vers les Archive aethérienne‏‎. Pendant ce temps, Titus Valérius‏‎ a aidé les Astromanciens à ramener Tarish-Zi dans sa tombe. Cependant, le Serpent apprit bientôt l'emplacement du Voleur et tenta de la corrompre, mais fut empêché par Locke, Valérius‏‎ et le Vestige.

Après avoir été forcée de révéler sa véritable identité, les rumeurs sur l'apparition du Voleur à Belkarth ont attiré l'attention des Indomptables. Des groupes d'Indomptable ont lancé un assaut sur les archives éthériennes et la Citadelle d'Hel Ra pour libérer le mage et le guerrier de l'influence du serpent. Indépendamment de cela, le Serpent a poursuivi sa tentative de lever des armées, prévoyant de ramener Nirn à un état primitif. Cependant, la Cour écailleuse a été trahie de l'intérieur par Cassipia. Cassipia a secrètement travaillé aux côtés du Vestige pour empêcher la création de mantikora par la Cour et démanteler la tentative des Orques de fer de lever une armée de trolls primaires infusés de nirncrux. Les véritables motivations de Cassipia ont été révélées lorsqu'elle s'est ensuite déclarée vipère exaltée et a cherché à usurper la place du Serpent dans le ciel. Elle réussit brièvement à devenir céleste, mais fut tuée au combat contre le Voleur et le Vestige. Les Indomptables sont entré plus tard dans la forteresse de la Cour écailleuse de Sanctum Ophidia et ont vaincu le Serpent.

Les protections de Frôleciel ont également été brisées par la Cour écailleuse cette année-là, mais ont été rapidement refermées avant que les Célestes ne puissent s'échapper. Les Constellations tombées ont ensuite repris leur place dans le ciel[5].

Pierres gardiennes

Une pierre gardienne

Les pierres gardiennes, également appelées "pierres de destinée"[6], ou "pierres dressées", sont des pierres dressées à la verticale, qui semblent tenir debout seules et défier les lois de la pesanteur. Elles agissent comme des "autels" auprès desquels les habitants peuvent se rapprocher de leur constellation personnelle et renforcer l'influence des étoiles sur eux-mêmes. Les populations en ont cependant souvent peur, et inventent parfois des mythes et légendes effrayants à leur sujet.

Leur origine reste obscure, mais il semble que les Nédiques qui soient à l'origine de leur présence un peu partout sur le continent : les pierres seraient composées de nirncrux, matériau dont le lien avec l'Aetherius leur confèrerait les propriétés magiques qu'on leur connaît.

Notes et références