Colovie : Différence entre versions

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
m (Remplacement de texte — « [[Deuxième Ère » par « [[deuxième ère »)
 
Ligne 49 : Ligne 49 :
 
A une date inconnue, entre la défaite de [[Molag Bal]] et la [[Crise d'Oblivion]], la ville de [[Sutch]] périclite et disparaît. En 3E 433, il ne reste d'elle que les ruines de son abbaye, quelques fortifications ainsi que ses souterrains.  
 
A une date inconnue, entre la défaite de [[Molag Bal]] et la [[Crise d'Oblivion]], la ville de [[Sutch]] périclite et disparaît. En 3E 433, il ne reste d'elle que les ruines de son abbaye, quelques fortifications ainsi que ses souterrains.  
  
À la fin de la [[Deuxième Ère]], [[Cuhlecain]], roi d'[[Épervine]], alors membre des états coloviens, arrive à capturer la [[Cité Impériale]] et à fusionner à nouveau la Colovie et le Nibenay<ref>[[L'hérésie arcturienne]]</ref>. Les royaumes de [[Hauteroche]] et [[Bordeciel]], ne souhaitant pas un retour de la domination impériale, lancent une attaque contre la Colovie. Ils sont cependant défaits par les armées du général [[Tiber Septim]]<ref name=pge1/>.
+
À la fin de la [[deuxième ère]], [[Cuhlecain]], roi d'[[Épervine]], alors membre des états coloviens, arrive à capturer la [[Cité Impériale]] et à fusionner à nouveau la Colovie et le Nibenay<ref>[[L'hérésie arcturienne]]</ref>. Les royaumes de [[Hauteroche]] et [[Bordeciel]], ne souhaitant pas un retour de la domination impériale, lancent une attaque contre la Colovie. Ils sont cependant défaits par les armées du général [[Tiber Septim]]<ref name=pge1/>.
  
 
Vers 3E 249, la région est envahie par [[Haymon Camoran]] et son armée de [[Mort-vivant|morts-vivants]]<ref>[[Les réfugiés]]</ref> jusqu'en 3E 267<ref>[[Brève histoire de l'Empire III]]</ref>.
 
Vers 3E 249, la région est envahie par [[Haymon Camoran]] et son armée de [[Mort-vivant|morts-vivants]]<ref>[[Les réfugiés]]</ref> jusqu'en 3E 267<ref>[[Brève histoire de l'Empire III]]</ref>.

Version actuelle datée du 3 avril 2019 à 08:10

La Colovie est le nom donné à l'ensemble des régions occidentales de Cyrodiil que sont le Weald occidental[1], la Côte d'or, la Grande forêt et les Hautes terres coloviennes[2].

Population

Les habitants de la Colovie sont appelés les Coloviens. Contrairement aux habitants de la partie orientale de Cyrodiil appelée Nibenay, les Coloviens sont issus d'un métissage Nordico-nédique[3].

Ainsi les Coloviens sont considérés comme directs, francs[4], peu compliqués, autosuffisants, amicaux et loyaux les uns envers les autres tout en possédant l'esprit pionnier de leurs ancêtres Nordiques[3].

Ils possèdent également une foi très forte en les Huit divins ainsi qu'en Shezarr[5].

Se regroupant et se déchirant régulièrement au cours de l'histoire[6], ils sont traditionnellement en concurrence avec les Nibonais habitant l'autre moité de la province, le Nibenay. Cette concurrence, marquée par des différences culturelles[4], est exacerbée par l'éloignement relatif de la région par rapport au véritable cœur de l'Empire qui fait que ses habitants sont souvent négligés par le pouvoir en place[3].

En Colovie, nous sommes des gens simples, respectueux des dieux. Les gens de l'est vénèrent leurs portefeuilles et leurs gros ventres.— Habitant de Chorrol, 3E 433

Histoire

En 1E 242, la révolte d'Alessia fait éclater la domination ayléide de l'actuelle Cyrodiil. L'Empire Alessien qui se forme par la suite est surtout concentré dans l'Est du pays appelé Nibenay. L'ouest plus sauvage, la Colovie, devient un ensemble d'états vassaux de l'Empire[7].

La relative autonomie de la Colovie lui permet de résister à l'Ordre Alessien qui s'installe en Nibenay. Les différents royaumes de Colovie se rassemblent alors sous le noms d'états coloviens[3].

Dans l'ancien temps, les provinces coloviennes étaient toujours en guerre ou en pleine rébellion.— Erina Jéranus, 3E 433

En 1E 478, une terrible peste s'abat sur la région et élimine pratiquement toute la famille dirigeante du Weald occidental. Le fils aîné, Dorald, prêtre à la Cité Impériale, prend la direction du royaume de Skingrad mais l'offre à l'Empire Alessien, alors dirigé par l'Empereur Gorieus. Les états coloviens sont choqués de cette décision et le frère de Dorald, Rislav, le tue pour récupérer son royaume. Furieux, l'Empereur envoie son armée mais tombe dans une embuscade menée par Rislav et les troupes de Kvatch qui forcent les troupes impériales à retourner en Nibenay[8].

Vers 1E 2200, la Peste Thrassienne décime la population de la région. Bendu Olo, roi colovien d'Anvil, rassemble une gigantesque flotte pour se venger des Sloads, créateur de la maladie. L'archipel de Thras sombre alors dans l'océan. Avec cette victoire et sans la rigidité des Doctrines Alessiennes, les états coloviens parviennent peu à peu à éclipser l'Empire du Nibenay. Cet état provoque la Guerre de la Vertu qui mène à la destruction de l'Ordre Alessien[3].

L'Empire subsiste en étant expurgé de ses influences alessiennes mais les relations entre celui-ci et la Colovie restent tendues. Elles ne changent qu'avec l'avènement de l'impératrice Herda qui parvient à les améliorer[9].

Le couronnement de Reman Cyrodiil en 1E 2703 mène à la formation du Second Empire et à la fusion de la Colovie et du Nibenay[7][10].

L'assassinat de Savirien-Chorak fait exploser à nouveau Cyrodiil et la Colovie redevient indépendante[7].

L'avènement de la dynastie des longères rassemble à nouveau la Colovie et le Nibenay sous la même bannière.

En 2E 576, Varen Aquilarios, alors comte de Chorrol entre en rébellion contre l'Empereur Leovic qui légalise le culte des Daedra. Il entreprend de construire un mur pour protéger la Côte d'or où il est retranché. Ce mur passe par la plaine sud de la région et la sépare du reste de Cyrodiil[11][12]. Pendant ce temps, les troupes impériales d'Anvil, fidèles à Léovic, se lancent à l'assaut de Kvatch pour saisir les biens de Varen. Le neveu de celui-ci, Carolus Aquilarios, défend la ville et parvient à repousser les impériaux par trois fois juqu'à ce que la rumeur de la victoire de Varen arrive dans la région[13].

Lors de l'Éruption des âmes et la disparition de l'Empereur Varen, une seigneur-marchande de Colovie, Fortunata ap Dugal[14], s'allie aux pirates afin de s'emparer de la Côte d'or. Elle parvient ainsi à entrer dans Anvil et à neutraliser Kvatch. Bien que l'ensemble de la région ne soit pas totalement sous son contrôle[15], elle la déclare autonome, fait sécession d'avec Cyrodiil[16] et s'en sert de plaque tournante de son réseau de contrebande à travers Tamriel[17][18]. La région est ainsi épargnée par la Guerre des Alliances et profite de son statut indépendant pour faire des affaires avec tous les belligérants[12] et ce, même si Kvatch et le comte Carolus Aquilarios restent fidèle à l'Empire[19].

Au cours de la Guerre des Alliances, la propagande impériale tente de faire appel à l'orgueil colovien pour justifier une tentative d'annexion[20] des territoires septentrionaux de la Marche de la Camarde[21][22]. La Légion impériale locale parvient à capturer la ville d'Arenthia avant d'être repoussée en Cyrodiil[23].

En 2E 582, une rumeur prétend qu'une épidémie sévit dans la région des hautes-terres coloviennes. Il n'y a en fait aucune épidémie même si une bonne partie de la population souffre d'une maladie débilitante bénigne[24].

Par la suite, les troubles de l'Interrègne mènent à une nouvelle séparation de la Colovie et du Nibenay[3].

A une date inconnue, entre la défaite de Molag Bal et la Crise d'Oblivion, la ville de Sutch périclite et disparaît. En 3E 433, il ne reste d'elle que les ruines de son abbaye, quelques fortifications ainsi que ses souterrains.

À la fin de la deuxième ère, Cuhlecain, roi d'Épervine, alors membre des états coloviens, arrive à capturer la Cité Impériale et à fusionner à nouveau la Colovie et le Nibenay[25]. Les royaumes de Hauteroche et Bordeciel, ne souhaitant pas un retour de la domination impériale, lancent une attaque contre la Colovie. Ils sont cependant défaits par les armées du général Tiber Septim[3].

Vers 3E 249, la région est envahie par Haymon Camoran et son armée de morts-vivants[26] jusqu'en 3E 267[27].

En 4E 17, Titus Mede, seigneur colovien, capture la Cité Impériale mettant ainsi un terme à l'Interregnum de la Couronne de fureur et reformant l'Empire[28].

En 4E 175, lors de la Grande Guerre, une armée de l'Empereur Titus Mede II se cache dans les Hautes terres avant de fondre sur la Cité Impériale, alors aux mains du Thalmor, et de l'assiéger[29].

Géographie

La Colovie est séparée en quatre comtés, la Côte d'or, leWeald occidental, laGrande forêt et les Hautes terres coloviennes, bordés au nord et à l'ouest par les montagnes de Jerall et de Valus, à l'est par le Niben et le Lac Rumare, et au sud par la Mer abécéenne et la province de Val-Boisé. A son apogée, la Colovie comprenait aussi la Châtellerie d'Épervine ainsi qu'une partie de l'est de Martelfell.

Côte d'or

La Côte d'or désigne toute la côte Ouest de Cyrodiil sur laquelle on trouve notamment la cité portuaire d'Anvil ainsi que Kvatch[30].

C'est une région semi-aride[3] au climat doux entourée par les rivières Stride au sud et Bréna au nord et bordée par la Mer Abécéenne à l'ouest[31].

Weald occidental

Le Weald occidental, ou Forêt Occidentale, est une région de Cyrodiil située à la frontière avec Val-Boisé et Elsweyr. Elle est composée de plaines riches en vignes[32] et en ancolie[33] ainsi que de forêts. La ville la plus importante ainsi que la capitale comtale du Weald est Skingrad[1] mais d'autres localités existent, comme Vlastarus, Ceyatatar, Brindle, Nornalhorst ou encore Silorn.

On y trouve également les sites cultuels du Prieuré des Neuf[34][35] et du Prieuré de Gottlesfont.

Grande forêt

La Grande forêt est une région se situant au centre de Cyrodiil à l'ouest de la Cité Impériale et dont la principale ville est Chorrol[36].

On y trouve de nombreux animaux sauvages dont de grands loups[37].

Hautes terres coloviennes

Les Hautes terres coloviennes sont une région de Cyrodiil proche de Martelfell. C'est une région escarpée et sèche. La partie des Hautes terres coloviennes comprise entre Kvatch, Skingrad et Chorrol est un peu moins accidentée que le reste et porte le nom de Réserve Impériale[36]. Sa principale cité est Sutch.

Galerie

Notes et références

Apparitions

Références