Cicatrice (région)

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Ébauche

Cet article est une ébauche concernant Cicatrice (région). Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant.


La Cicatrice est la région centrale d'Anéquina. Au nord-ouest se trouve la Grande Savane et au sud-est la zone frontalière entre Tenmar et le Bois de Graht. Au nord-est se trouve l'ancien royaume du Rebord et sa capitale Rimmen.

Géographie

Localités

La plus grande localité de la région est la ville d'Orcrête, suivie de près par Cicatrice. Le village de Sutures se trouve également dans la région, de même que plusieurs temples.

Relief

Il s'agit d'un désert escarpé ponctué de canyons poussiéreux, dont le plus large et le plus profond a donné son nom à la région. Quelques oasis abritent une végétation éparse.

  • Le défilé de la Balafre cendrée mène à la cité d'Orcrête. Elle est peuplée de petites gerboises, qui sont appréciés en tant qu'animaux de compagnie[1].
  • La Balafre larmoyante est un autre défilé tortueux de la région. Elle tirerait son nom des larmes versées lors de l'épidémie de peste. Quoi que peu pratique pour les chariots, il est le chemin le plus court entre Rimmen et Sutures[2]. En 2E 582, elle est tenue par le clan vampire des Tenarr Zalviit[3].
  • Le Talon Gulch est une autre des gorges de Cicatrice. Elle est le repaire des oiseaux-terreur.
  • Le plateau du cauchemar, est situé entre Sutures et la mesa du prédateur.
  • La mesa du prédateur est un lieu qui regroupe la faune la plus dangereuse de la région. Elle est célèbre auprès des chasseurs pour le défi qu'elle représente[4].

Histoire

La région est d'abord un royaume gouverné par Orcrête[5].

En 1E 2260, la Peste knahataine dévaste la région et Cicatrice disparaît[6]. La région est par la suite absorbée par Anequina.

Toujours sous l'Empire Reman, la région prospère, Orcrête devenant le poumon économique d'Anequina[7]

Lors de la Guerre des Alliances la peste ressurgit et Orcrête, ruinée par l'épidémie, est abandonnée[8]. Qui plus est, les nombreuses fosses communes de la région attire les nécromanciens[9][10].


Galerie

Notes et références