Ash'abah

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher
Ash'abah
Présentation
Type de faction Tribu rougegarde
Création 1E 853
Politique
Idéologie Destruction des morts-vivants
Opposition Main de Gloire

Les Ash'abah sont une tribu ancienne et secrète de Rougegardes qui habitent aux nord de Martelfell, itinérant dans le désert Alik'r. La société rougegarde les évite en raison de leurs interactions "impures" avec les morts ressuscités, car ils ignorent les tabous religieux et détruisent les morts-vivants, tuant avec une grande habileté ce que pourraient être les ancêtres honorés[1]. A l'encontre de la méfiance généralisée à l'égard de la magie, les Ash'abah effectuent des rituels de purification pour les mausolées et autres lieux où des esprits vengeurs pourraient survenir, y compris une cérémonie annuelle au trône de Tu'whacca destinée à sécurisé le reste des rangs de la royauté rougegarde. Cette activité est considérée comme blasphématoire, mais tolérée en raison de la nécessité de sa performance. Les Ash'abah considèrent le corps comme sacré. Si quelqu'un se laisse corrompre par la nécromancie, il s'efforce de préserver le corps tout en bannissant l'essence impie. Pour ce faire, ils ont mis au point des méthodes de meurtre hautement rituelles qui impliquent des plaidoyers de pardon et des excuses[2].

Origines

Les origines des Ash'abah remontent à la première ère lorsque les Ra-Gada Yokudan émigrèrent vers Martelfell. Les colons de l'île de Yath ont commencé à établir des colonies le long de la côte, mais se sont heurtés à la résistance du clan Altmer Corelanya.

En 1E 853, les Yokudans étaient dirigés par le roi Xakhwan, qui élabora un plan pour chasser définitivement les elfes de Martelfell. Il a envoyé ses deux fils, Prince Haqmir et Sameer, mener une attaque dans la vallée du col d'Ash'abah pour tuer le chef des Corelanyan. Les frères réussirent, mais de manière inattendue, Corelanya a trompé les forces Yokudan laissant le roi Xakhwan vulnérable. Ils ont infiltré le palais de Xakhwan et le Maître-spectre Vénéréal un nécromancien tua le roi Xakhwan, puis réanima son cadavre.

Cela a présenté dilemme aux princes Sameer et Haqmir. Les lois du Yokudan étaient sacrées et leur père était maintenant considéré comme "un mort honoré". Nuire à leur père aurait signifié se déshonorer, ce qui aurait entraîné leur exil. Inversement, les frères ont refusé de laisser leur père comme mort-vivant. Les frères sont parvenus à un accord sur le fait que l'un d'eux traiterait avec leur père et accepterait l'exil, tandis que l'autre prendrait la place de leur père en tant que roi. Le frère qui a accepté ce sacrifice (connu plus tard sous le nom de "premier sacrifier") est perdu de l'histoire, mais finalement le cadavre surélevé du roi Xakhwan a été tué dans sa propre salle du trône[3].

Le prince a été déshonoré et a quitté la colonie. Il a ensuite créé une famille et une tribu en exil. Ils ont erré dans le désert en tant que nomades et sont devenus la tribu des Ash'abah. L'autre est devenu roi et a gouverné pacifiquement jusqu'à des années plus tard, lorsqu'il a été menacé par des nécromanciens. L'ancien prince mena sa tribu contre les nécromanciens et sauva la colonie. Il accepta le déshonneur de combattre des morts-vivants pour sauver le royaume, et ainsi fut établi le rôle des Ash'abah dans Alik'r[4].

Deuxième ère

En dépit d'être des parias, la tribu a réussi à survivre dans la deuxième ère (certaines couronnes de l'époque attribuaient leur résistance remarquable au soutien secret de certains Aïeux)[5]. On dit qu'ils continuent le travail commencé par les trois grands Anseïs qui ont formé la Parades des Anseïs[1]. En dépit d'être exilés dans les déserts, les Ash'abah étaient toujours taxés[6].

Vers 2E 556, Sentinelle a été menacé par une armée de morts-vivants dirigée par Suturah, un conseiller contrarié du roi Fahara'jad[4]. Il est dit que le roi personnellement (mais secrètement) a appelé à l'aide de la tribu exilée. Le chef des Ash'abah, Marimah, a accepté, même si les termes qu'il a établis sont inconnus. Les Ash'abah organisèrent une attaque surprise utilisant des moyens mystiques interdits qui détruire les forces des envahisseurs. En public, Fahara'jad a attribué leur destruction à l'intervention des Huit Divins[5].

En 2E 582, les fils de Suturah formèrent un culte nécromatique appelé la Main de Gloire et menacèrent Alik'r d'attaques de morts-vivants. Menés par les frères Uwafa et Alasan, ils ont comploté pour se venger de Fahara'jad. Ils ont commencé par empoisonner la tribu des Ash'abah, tué le chef Marimah et affaibli gravement les autres membres de la tribu. Ils ont ensuite volé les Parades des Anseïs de Sentinelle, leur permettant ainsi d'élever des morts-vivants plus puissants. Une fois de plus, le roi Faharajad demanda l'aide des Ash'abah pour récupérer les parades et s'occuper des morts-vivants. Avec l'aide de leur nouveau membre, les Ash'abah ont mis fin une fois de plus à la menace des morts-vivants sur Alik'r[3].

Notes et références

Apparitions

Références