Thu'um

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
Aller à : navigation, rechercher

Le Thu'um, qui est parfois désigné comme la Voix ou la voix des tempêtes, est une forme de magie puissante originellement maîtrisée par les Dragons mais pourtant commune parmi les Nordiques de Bordeciel. Il faut noter que, même si cette magie semble être l'apanage des Dragons et Nordiques, rien ne semble empêcher un membre d'une autre espèce de la maîtriser, s'il trouve un maître[1]. Par ailleurs le Thu'um est très similaire à l'architecture tonale dwemeri et au Kiai akaviri[2].

Un don de Kyne

gravure d'une Langue
Gravure d'une Langue sur le mur d'Alduin

Pour bien appréhender le thu'um, il faut se souvenir que les Nordiques se considèrent comme les fils du ciel. Ce serait au sommet du Haut Hrothgar, ou Gorge du Monde, que le Vent aurait soufflé sur la terre pour engendrer les premiers hommes. Le souffle et la voix ont donc une grande importance pour un nordique, cette dernière étant considérée comme une essence vitale.[2]

Les légendes rapportent que la Voix fut enseignée aux premiers Nordiques par les Filles de Kyne. C'est à travers la Voix qu'un Nordique peut manipuler ce flux vital pour former un "cri" ou thu'um.[3]

Divers ouvrages rapportent de nombreuses applications à ces "cris", allant des plus modestes comme aiguiser une épée ou manipuler des objets à distance[2], aux plus spectaculaires comme la téléportation ou la capacité de parler à une personne précise malgré une distance de plusieurs dizaines de kilomètres[4]. Les Cinq chants du Roi Wulfharth prêtent même à ce roi légendaire des pouvoirs presque divins[5].

...mais aussi une malédiction

Si l'utilisation d'une forme basique du thu'um semble commune à tous les nordiques, seules les Langues (également appelés "Parleurs") en acquièrent pleinement la maîtrise. Les plus puissantes d'entre elles perdent l'usage de la parole, ne pouvant produire un son sans provoquer diverses catastrophes. Celles-ci voyagent donc bâillonnées et communiquent à travers un langage des signes.[4]

Le Thu'um à travers les âges

La voix des tempêtes était au départ un art martial utilisé par les chefs de guerre nordiques lors de la formation du Premier Empire Nordique et tout particulièrement lors de la conquête de Morrowind.[4]

Cependant Jurgen Parlevent fit un serment pacifique et modifia profondément le chemin de la Voix. Les Langues les plus puissantes, vaincues, se réunirent en conclave au sommet de la Gorge du monde et devinrent les Grises-Barbes[6].

Le Thu'um joua un rôle important dans l'histoire, les accomplissements et la mort du Haut-Roi de Bordeciel Wulfharth au cours de l'Ère Première.

La société d'histoire Argonienne rapporte, dans son compte rendu de Soirétoile 3E 432, l'intervention d'une dénommée Svontilda qui semble pratiquer le thu'um.[1]

Au cours de l'Ère Quatrième, le retour d'Alduin et l'apparition d'un Dovahkiin remit en lumière la pratique de cet art ancestral.[7]

Le Thu'um dans la culture Nordique

Même si peu de Nordiques entreprennent l'apprentissage du Thu'um à cause de ses contraintes, les Langues sont respectées dans toute la province et une chanson populaire, la Geste des Parleurs, leur est dédiée, qui retrace l'histoire des affrontements entre les dragons et les valeureux guerriers adeptes du Cri[8] :

Les ailes d'Alduin ont assombri les cieux.
L'ombre noire a rugi, elle a semé le feu.
Ils ont tenté de fuir, tenté de résister,
et n'ont pu que périr dans l'horreur des brasiers..

Qui peut nous sauver d'Alduin et de sa noire colère ?
Quel héros, sur-le-champ, peut livrer cette guerre ?
Mais si Alduin l'emporte, l'homme est mort à jamais.
Consumé par l'ombre des ailes noires déployées.

Et vinrent les Parleurs en ces terribles temps,
qui, plus durs que l'hiver, devinrent combattants.
Et monta la musique, le glas du destructeur.
Le doux chant de Bordeciel, le Thu'um salvateur.

Les Parleurs nous sauvèrent d'Alduin et de sa rage.
Et nous léguèrent la Voix, la Voix d'un nouvel âge.
Si Alduin est éternel, l'éternité n'est plus.
Terminée son histoire, les dragons disparus...

— Chant traditionnel de Bordeciel

L'architecture tonale

Parmi les Dwemers se trouvaient des "architectes tonals", dont Kagrénac, qui devint célèbre pour ses travaux sur le Cœur de Lorkhan et le Numidium. Ces architectes étudiaient et manipulaient le son pour découvrir et exploiter ses propriétés magiques et physiques, parfois spectaculaires.

Les ingénieurs spécialisés dans l'architecture tonale étaient appelés "Razak"[9].

Il n'est pas dit que les Dwemers aient réussi à maîtriser le Thu'um à l'instar des Nordiques, c'est-à-dire en criant, mais l'architecture tonale permettait la conception de systèmes qui utilisaient le son comme arme magique. Les récits dunmeri parlent notamment d'animonculi capables d'émettre des "chants mortels". Cette technologie aurait été utilisée lors de nombreux sièges de cités[10], tout comme les Nordiques qui utilisaient le Thu'um comme arme de siège.

La langue du Thu'um

La langue utilisée par les "cris" est celle des Dragons. En effet, les mots de cette langue possèdent un puissant pouvoir. Ainsi un combat entre Dragons n'est qu'un débat dont l'issue est fatale. On trouve souvent des mots de pouvoir du Thu'um sur les Mur des mots construit par les nordiques de L'Ère Méréthique.

Cris connus

Un cri est généralement composé de trois mots en langue draconique dont voici quelques exemples :

  • J8R Z4 FRULJOOR ZAH FRUL
  • FUS RO D4FUS RO DAH
  • L1S Y4 N7LAAS YAH NIR
  • WULD N4 KESTWULD NAH KEST

Les effets des cris peuvent êtres très variés :

  • Souffle Ardent : Inspire de l'air, expire des flammes et laissez l'enfer incandescent du Thu'Um se déchaîner
  • Souffle glacé: Le souffle du lanceur est de glace, le Thu'Um, un blizzard
  • Cri de glace  : Le Thu'Um glace l'adversaire instantanément
  • Déferlement : La voix n'est que puissance et repousse tout ce qui se trouve sur le chemin, objets comme créature
  • Corps éthéré : Le Thu'Um porte jusque dans le néant et confère une forme qui ne peut blesser ni être blessée
  • Marque mortelle : Le lanceur parle et laisse sa voix semer le chaos dans le cœur de l'ennemi, dont l'armure et la force vitale sont affaiblies
  • Cri intimidant : ... et les faibles redouteront le Thu'Um et s'enfuiront de terreur
  • Tourmente : Un cri lancé vers le ciel, un hurlement lancé dans les nuages qui réveille la force dévastatrice de la foudre de Bordeciel
  • Allié Draconique : Invoque la présence d'un dragon (Après lui avoir prouvé sa bravoure).
  • Allié Héroïque : Les valeureux guerriers de Sovngarde entendent la voix et traversent le temps et l'espace pour combattre aux cotés du lanceur
  • Paix de Kyne : La voix apaise les animaux sauvages et leur fond perdre tout désir de combattre ou de fuir
  • Télékinésie : Le Thu'Um retentit mais sa source est inconnue, forçant les adversaires à partir à sa recherche
  • Aura de perception : La voix n'est pas un cri, mais un murmure qui révèle la force vitale de tout ce qui entoure le lanceur
  • Ralenti : Le lanceur hurle sur le temps et plie le à sa volonté pour suspendre tout mouvement autour de lui
  • Fendragon : La voix ébranle jusqu’à l’âme même du dragon et le force à ce poser
  • Allégeance animale : Un cri de détresse lancé aux bêtes sauvages qui viendront défendre le lanceur férocement
  • Ciel dégagé : Les éléments de Bordeciel eux-mêmes s'inclinent devant le Thu'Um, qui fait disparaitre brouillard et désagréments climatiques
  • Désarmement : Le cri est plus fort que l'acier et permet d'arracher l'arme de la main de l'adversaire
  • Impulsion : Le Thu'Um plonge en avant en transportant le lanceur comme une tempêtes furieuse

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Minutes de la Vigoureuse Société d'Histoire Argonienne - Soirétoile, 3E432
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Les Enfants du Ciel
  3. Religions de l'Empire
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Guide de poche de l'Empire, Première édition
  5. Cinq chants du Roi Wulfharth
  6. Les emblèmes du Haut-Hrothgar
  7. TES 5 : Skyrim
  8. Chansons de Bordeciel
  9. TES Online
  10. 36 Leçons de Vivec, 36e Sermon