Le mysticisme : l'interminable voyage

De La Grande Bibliotheque de Tamriel
(Redirigé depuis Le Mysticisme)
Aller à : navigation, rechercher
Auteur réel : Ted Peterson
Média d'origine : TES 2 : Daggerfall
Commentaire : Apparaît dans TES Online avec quelques différences et une traduction française également différente.

Par Tetronius Lor



De toutes les écoles de magie, celle du Mysticisme est, de loin, la moins bien comprise de la communauté des mages et la plus difficile à expliquer aux magiciens débutants. Les sorts qui en dépendent sont aussi variés que Capture d'âme, permettant de constituer une cellule spirituelle emprisonnant l'âme de la victime après la mort ou Silence, qui fait disparaître tout bruit dans la zone d'effet. Mais il ne s'agit là que d'effets magiques comme les autres. Par contre, le concept qui les unit est entouré d'un épais mystère remontant aux plus anciennes civilisations de Tamriel, et peut-être même au-delà.


Les Psijiques de l'île d'Artaeum utilisent un autre terme pour parler du Mysticisme : la Voie des Anciens. Le terme prend alors un sens multiple, car les Psijiques l'utilisent également pour parler de leur religion et de leurs coutumes, dont beaucoup sont distinctes de la pratique du Mysticisme.


Rares sont les mages qui consacrent leur vie à l'étude du Mysticisme, les autres écoles de magie étant bien plus prévisibles, et donc plus faciles à appréhender. Le Mysticisme semble tirer son pouvoir des impossibilités et des paradoxes ; il prouve que l'expérimentation, même objective, influence toujours la magie de par son existence. Le mystique doit donc trouver des flux utilisables au milieu d'un véritable maelström d'énergie. Le temps qu'il parvienne à créer un enchantement et son déclencheur, ses pairs adeptes des autres écoles auront peut-être inventé plusieurs dizaines de nouveaux sorts. Le mystique doit donc se montrer patient, philosophe, et éviter l'esprit de compétition.


Des siècles durant, surtout pendant l'ère Deuxième, les revues scientifiques ont publié un grand nombre d'articles traitant des divers aspects de la magie regroupés dans l'école du Mysticisme. La tradition de la guilde des Mages veut qu'il existe des réponses à toutes les questions, aussi des chercheurs respectés ont-ils avancé que la source d'énergie suprême du Mysticisme n'était autre que l'Aethérius lui-même ou encore des êtres daedriques d'une puissance incommensurable, les deux théories pouvant expliquer la nature aléatoire de ce type de magie. Certains ont même suggéré que le Mysticisme était peut-être né de l'énergie restante des sorts lancés par d'autres mages, avec succès ou non. Les discussions engagées au sein de l'Ordre des Psijiques suite à la réapparition de l'île d'Artaeum ont conduit certains savants à postuler que le Mysticisme n'était pas forcément d'origine spirituelle, comme on le pensait jusque là, et que l'intellect ou l'état émotionnel du pratiquant pouvaient suffire pour influencer la configuration et le flux de l'énergie.


Mais aucune de ces explications n'est vraiment satisfaisante en soi. Pour ceux qui découvrent le Mysticisme, il vaut mieux commencer par apprendre les flux visibles dans le maelström des siècles passés. Plus on en découvre de différents, plus les autres deviennent faciles à repérer. Jusqu'à ce qu'ils changent, bien sûr, car cela finit inévitablement par se produire. Alors, le voyage reprend à zéro.